Thiès : Haïdar El Ali offre 200 plants de cocotier au khalife des Baye Fall
APS
SENEGAL-ENVIRONNEMENT

Thiès : Haïdar El Ali offre 200 plants de cocotier au khalife des Baye Fall

Thiès, 8 jan (APS) - Le directeur général de l’Agence nationale de la reforestation et de la Grande muraille verte, Haïdar El Ali, a offert 200 plants de cocotier à Serigne Djily Ami Collé Fall, le représentant à Thiès (ouest) du khalife des Baye Fall, constaté l’APS, vendredi.

Le donateur a dit que les plants offerts représentent sa contribution au projet de reverdissement de la concession de Cheikh Ibra Fall, compagnon et disciple de Cheikh Ahmadou Bamba (1853-1927), le fondateur de la confrérie des mourides.

Haïdar El Ali, qui avait déjà offert 100 plants de cocotier au guide religieux, est revenu vendredi au domicile de ce dernier au quartier Médina Fall de Thiès, avec 100 autres plants.

Serigne Djily Ami Collé Fall souhaite reverdir les maisons laissées par Cheikh Ibra Fall en héritage à ses disciples, lesquelles se trouvent dans différents endroits au Sénégal. Une initiative soutenue par le khalife des Baye Fall, selon lui.

L’exécution du projet environnemental démarre par la maison où Cheikh Ibra Fall a vécu à Thiès avant de rejoindre le fondateur du mouridisme. Les Baye Fall prennent part à l’initiative en assurant l’arrosage des cocotiers, selon son coordonnateur Abdourahmane Ndiaye.

Le voisinage y prend part également en veillant notamment à la protection des plants contre les animaux en divagation.
 
L’initiative s’inspire de la passion de son arrière-grand-père, Cheikh Ibra Fall, pour l’arboriculture et le maraîchage, des activités qu’il pratiquait sur ses terres, selon Serigne Djily Ami Collé.

"Partout où il trouvait des terres, il y plantait des arbres", a dit le représentant du khalife des Baye Fall à Thiès, ajoutant que "c’est le produit de ces activités que Cheikh Ibra Fall offrait au fondateur du mouridisme en guise de ’hadiya’ (cadeau)".
 
Haïdar El Ali dit être "honoré" d’avoir pris part à la mise en œuvre du projet de Serigne Djily Ami Collé, qui souhaite planter un millier de cocotiers à l’intérieur et aux abords de sa concession à Thiès.

"Je suis revenu avec 100 cocotiers, et je ne m’arrêterai que lorsque nous aurons planté ensemble des milliers de cocotiers partout au Sénégal", a assuré le directeur général de l’Agence nationale de la reforestation et de la Grande muraille verte.

Selon Haïdar El Ali, un cocotier a une durée de vie moyenne de cent ans et produit 200 fruits par an à partir de l’âge de cinq ans.

"C’est un arbre qui favorise la pluie et une agriculture saine. Il produit beaucoup d’oxygène. C’est également une source d’alimentation pour le bétail. Ça fertilise le sol", a souligné l’écologiste sénégalais de renommée internationale, ancien ministre de l’Environnement.

ADI/ESF/BK