Les populations de Joal-Fadiouth sensibilisées sur les conséquences de la dégradation de la couche d’ozone
APS
SENEGAL-ENVIRONNEMENT

Les populations de Joal-Fadiouth sensibilisées sur les conséquences de la dégradation de la couche d’ozone

Joal-Fadiouth (Mbour), 15 sept (APS) – Une caravane de sensibilisation et d’information sur les conséquences néfastes de la dégradation de la couche d’ozone et sur les comportements à adopter face à cette problématique environnementale séjourne depuis ce vendredi dans la commune de Joal-Fadiouth (Mbour, ouest).

Cette caravane entre dans le cadre des activités marquant la célébration de la Journée mondiale de l’ozone prévue ce samedi dans cette commune du département de Mbour (ouest) et vise à sensibiliser les populations et les techniciens frigoristes.

‘’Prendre soin de toute forme de vie sous le soleil’’ est le thème qui a été retenu par la communauté internationale pour l’édition 2017 de cette journée mondiale dont l’objectif principal est de ‘’rétablir la couche d’ozone pour un avenir ensoleillé’’.

‘’La dégradation de la couche d’ozone est due à des rejets des gaz utilisés par les techniciens frigoristes. Et consciente de la dégradation de la couche, la communauté internationale a instauré le 16 septembre comme Journée mondiale de la protection de la couche d’ozone’’, a expliqué la coordonnatrice nationale du programme ozone au Sénégal, Reine-Marie Coly Badiane.

Elle a salué la forte mobilisation des populations de Joal-Fadiouth, notamment les enfants, les autorités locales et autres professionnels du froid qui ont activement participé à cette caravane jugée ‘’très utile’’ par ces derniers qui ont bien reçu les messages passés par les agents du ministère de l’Environnement et du Développement durable.

A travers cette caravane, les populations ont pu avoir des informations sur la couche d’ozone, ses impacts sur la population, sur les ressources naturelles et l’environnement de façon générale.

‘’Les risques pour les populations sont les conséquences liées à cette dégradation de la couche d’ozone. Les scientifiques sont convaincus qu’avec cette dégradation de la couche d’ozone, il y a une prolifération de maladies comme les cancers de la peau, des cataractes, etc.’’, a souligné Reine-Marie Coly Badiane, selon qui, il est avéré que l’exposition intensive aux ultra-violets du soleil est à l’origine de ces pathologies.

Les enfants constituant l’avenir des peuples, les responsables du ministère de l’Environnement et du Développement durable ont estimé qu’ils doivent être bien informés sur la couche d’ozone et conscients de cette problématique, pour pouvoir prendre les dispositions nécessaires pour se protéger des effets néfastes de cette couche d’ozone, a dit Mme Badiane.

‘’Nous avons espoir qu’avec cette génération future, les principaux problèmes environnementaux que nous rencontrons aujourd’hui, seront classés à jamais. C’est le sens que le ministère de l’Environnement et du Développement durable, à travers la Direction de l’environnement et des établissements classés (DEEC) et le Bureau national ozone, ont voulu donner à la célébration de cette journée’’, a déclaré Cheikh Fofona, directeur-adjoint de la DEEC.

Il a souligné que ses services ont voulu décentraliser la célébration de cette journée mondiale de l’ozone, parce que ne voulant pas que toutes les activités du niveau central soient concentrées à Dakar. Le chef de village de Fadiouth, Pierre Dioh, a salué cette initiative et s’est dit ‘’très fier’’ du choix porté sur la localité. 

ADE/ASG/OID