ODD : les acteurs invités à plus de synergie dans leurs interventions
APS
SENEGAL-ENVIRONNEMENT

ODD : les acteurs invités à plus de synergie dans leurs interventions

Dakar, 13 mars (APS) - Le secrétaire général du ministère de l’Environnement et du Développement durable, Amadou Lamine Guissé, a invité, vendredi à Dakar, tous les acteurs de l’environnement et des autres secteurs à davantage de synergie et à mieux harmoniser leurs interventions conformément aux principes des Objectifs de développement durable (ODD).
 
‘’Je lance un appel solennel à tous les acteurs aussi bien de l’Environnement que des autres secteurs à plus de synergie et d’harmonisation dans nos interventions conformément aux principes des Objectifs de développement durable (ODD) qui sont uniques et indivisibles’’ a-t-il notamment indiqué.
 
Le secrétaire général du ministère de l’Environnement et du Développement durable présidait, dans les locaux de son département, l’ouverture de la réunion annuelle de la plateforme nationale des acteurs pour le suivi des ODD.
 
Selon lui, l’harmonisation des interventions des différents acteurs permettra au Sénégal de participer activement à l’effort mondial pour éradiquer la pauvreté, protéger la planète et garantir la prospérité.
 
‘’Aujourd’hui, les ODD ont été fortement alignés au Plan Sénégal émergent, notamment dans la mise en œuvre du Plan d’action prioritaire (PAP) 2019-2023’’, a-t-il soutenu. Il assure que les réalisations du Sénégal en matière de développement durable sont ‘’largement tangibles’’.
 
Il a ce propos cité ‘’les progrès accomplis’’ dans le cadre de la Couverture maladie universelle (CMU), de la Carte d’égalité des chances (CEC), du Programme d’adduction en eau potable (PAEP) et du Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).
 
Il a rappelé que ‘’le Sénégal s’est engagé à renseigner secteur par secteur, les indicateurs des Objectifs de développement durable de l’Agenda 2030, adopté par la communauté internationale pour conduire la transformation du monde d’ici une décennie’’.
 
‘’Avec la problématique des donnés relevées au niveau mondial, il devient nécessaire, voire même urgent de renforcer les systèmes statistiques nationaux et la disponibilité des données’’, a ajouté Amadou Lamine Guissé.


SG/ASG