Tivaouane : 3 programmes et 12 projets dans le cadre du ’’Projet Ville verte’’
APS
SENEGAL-ENVIRONNEMENT-PROTECTION

Tivaouane : 3 programmes et 12 projets dans le cadre du ’’Projet Ville verte’’

Tivaouane, 5 mai (APS) - La ville Tivaouane élue au Projet Ville verte de l’Institut mondial pour la croissance verte a identifié trois programmes et 12 projets, dans divers domaines liés à l’environnement, allant de la gestion des ordures au recyclage en passant par l’efficacité énergétique, a indiqué, le responsable de l’Institut mondial pour la croissance verte.

S’exprimant lors de la célébration à Tivaouane de la journée mondiale de l’environnement, Mouhamadou Tounkara, représentant-résident de l’Institut mondial pour la croissance verte (GGGI, sigle anglais) a évoqué le stade d’évolution de ce projet.

Le Projet villes secondaires vertes du Sénégal appuyé par GGGI avait choisi les villes de Diamniadio, Tivaouane et Kolda, dans sa phase pilote de 2017, qui devait leur faire bénéficier de grands projets de développement dans les domaines de l’assainissement, du transport, des déchets solides, de l’énergie, de l’occupation du sol et du service de l’eau.

Aujourd’hui, avec l’extension, ‘’10 nouvelles villes s’y sont ajoutées, sur les 25’’ prévues dans le pays, a indiqué Mouhamadou Tounkara, représentant-résident de GGGI.

Ces projets tournent autour de l’efficacité énergétique, des transports, de l’occupation du sol, de l’eau et de la gestion des déchets, a expliqué M. Tounkara, estimant que la mise en œuvre de ces projets fera de Tivaouane un ‘’modèle pour le Sénégal, mais aussi pour toute l’Afrique de l’Ouest’’.

Il a noté qu’il y a derrière les déchets, ’’une opportunité économique qui n’est pas encore captée’’.

Lors de cette cérémonie, le ministre Mame Thierno Dieng a signé pour le compte de la commune de Tivaouane, une convention avec GGGI, suite à la cooptation de cette cité au programme ville verte.

L’institut a pu trouver un financement de 700 millions pour le traitement des boues de vidange et des déchets plastiques, a dit le maire de Tivaouane Mamadou Diagne Sy Mbengue, qui a confirmé qu’un ‘’portefeuille de projets’’ a été élaboré dans la ville.

L’entreprise Proplast, partenaire du ministère l’Environnement intervenant dans le recyclage des déchets plastiques, a noué dans ce cadre un partenariat avec la commune de Tivaouane.

Proplast va installer des kiosques destiné à récupérer le plastique usagé, pour en refaire des objets revendus à un prix abordable, a dit son directeur général Macoumba Diagne.

Le maire de Tivaouane a aussi signé, de son côté, des contrats d’engagement avec deux projets lors de cette cérémonie.

Proplast a récemment lancé l’opération Sn sans déchets plastiques pour récupérer des déchets plastiques à l’aide de kiosques Récuplast installés à travers le pays, a noté M. Diagne.

Il s’agira, à travers une économie circulaire, de créer des emplois en faisant travailler une chaîne d’acteurs : dans la collecte et la transformation industrielle des déchets plastiques, a-t-il expliqué.

Le maire a laissé entendre l’existence d’un foisonnement d’initiatives de recyclage dans sa commune, avec des entreprises, des organisations de femmes, qui donnent la preuve que ‘’la solution est là’’.

Pour M. Mbengue, ces projets viennent compléter l’’architecture infrastructurelle de la commune’’. ‘’Tivaouane est en train de se changer positivement’’, s’est-il réjoui, non sans souligner la nécessité en plus des projets et programme, de travailler au changement de comportement des populations.

‘’Si nous voulons sortir de l’auberge, les programmes sont bons, mais il faut des changements de comportement qui viendront des populations, mais aussi des chefs religieux, sur la base des enseignements de l’islam’’, a-t-il affirmé.’’

ADI/OID