L’agro-écologie, une alternative pour atteindre la souveraineté alimentaire (responsable)
APS
SENEGAL-ENVIRONNEMENT-DEVELOPPEMENT

L’agro-écologie, une alternative pour atteindre la souveraineté alimentaire (responsable)

Mbour, 25 jan (APS) – L’agro-écologie constitue une alternative pour l’atteinte de la souveraineté alimentaire, a affirmé la directrice adjointe de l’organisation ENDA Madesahel, Monique Diouf.
 
"Au-delà des raisons ethniques, la biodiversité est essentielle aux sociétés humaines qui en sont entièrement dépendantes à travers les systèmes éco systémiques", a dit Mme Diouf dans un entretien avec l’APS. 
 
Elle a expliqué que "la biodiversité est à la base de notre alimentation, de notre santé et de nos activités (…)". 
 
"Sous l’effet des changements climatiques et des activités de l’homme, le Sénégal, comme pour la plupart des pays sahéliens, a un processus de dégradation accélérée des ressources naturelles végétales", a relevé la directrice de cette ONG internationale qui intervient dans les domaines de la santé, de la biodiversité et du développement durable des communautés.
 
Selon elle, cette situation induit une réduction sensible des superficies boisées, une modification de la structure des formations végétales, une raréfaction voire une disparition de certaines espèces végétales.
 
C’est dans cette perspective que l’organisation ENDA Madesahel a mis en place à Mbour le conservatoire botanique Michel Adanson dans le but d’accompagner les communautés sur la voie du développement durable, a-t-elle signalé.

ADE/ASB/PON/ASG