Des discussions avec les cimenteries pour l’incinération des déchets chimiques (ministre)
APS
SENEGAL-ENVIRONNEMENT-INDUSTRIES

Des discussions avec les cimenteries pour l’incinération des déchets chimiques (ministre)

Kirène (Mbour), 23 oct (APS) – Le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Abdou Karim Sall, a indiqué mercredi que des discussions sont en cours avec les trois cimenteries implantées au Sénégal pour l’incinération des déchets chimiques rejetés par la société Senchim.
 
’’Nous avions discuté, il y a de cela quelques mois, avec le directeur général des Industries chimiques du Sénégal (ICS) du traitement à faire des déchets chimiques entreposés au niveau de l’ex-usine de Senchim. Il a été retenu de voir avec les cimentiers qui ont des fours à haute température, environ 1200 degrés, ce qu’on pourrait faire pour leur incinération’’, a notamment dit M. Sall. 
 
Il a fait cette révélation au terme d’une visite de terrain effectuée aux ‘’Ciments du Sahel’’, pour ’’constater de visu comment la protection de l’environnement se porte’’ dans cette usine située à Kirène, un village de la commune de Diass, dans le département de Mbour (ouest).
 
’’Je suis heureux de constater que ce processus est bien enclenché et les échanges se poursuivent avec les trois cimenteries qui vont nous permettre, de manière irréversible, de nous débarrasser de ces déchets toujours entreposés au niveau de l’ex-usine de Senchim mais dans des conditions améliorées’’, a-t-il soutenu. 
 
Abdou Karim Sall a rappelé que deux plans d’action ont été retenus lors de sa première visite du ministre à Schenchim : le reconditionnement des fûts et leur confinement dans un endroit sécurisé.

Les fûts ont été reconditionnés et bien entreposés dans un endroit sécurisé, selon lui. 
 
’’Il ne reste plus qu’à finaliser en rapport avec les cimentiers, la possibilité d’incinérer ces quantités de déchets. Une question qui nous tient à cœur’’, a insisté le ministre de l’Environnement et du Développement durable.
 
ADE/OID