Tivaouane Peulh : inauguration d’une station de traitement des boues de vidange
APS
SENEGAL-SOCITE

Tivaouane Peulh : inauguration d’une station de traitement des boues de vidange

Dakar, 28 oct (APS) – Le directeur général de l’Office national de l’assainissement du Sénégal (ONAS), Lansana Gagny Sakho, a inauguré, samedi à Tivaouane-Peulh, une station de traitement des boues de vidange, construite pour un coût de 1 milliard 200 millions de francs CFA, a constaté l’APS. 
 
 "La Fondation Bill et Melinda Gates a mise en place un ambitieux programme de structuration du marché des boues de vidange en faveur des ménages démunis de la région de Dakar", a déclaré M. Sakho. 
 
Selon lui, ce programme a permis "d’engranger d’importants résultats" pour le bonheur des populations bénéficiaires.
 
 "Ce programme a permis la conception de trois modèles de toilettes adaptées aux zones inondables", a-t-il dit, ajoutant que le programme a mis en place un fonds de garantie pour le vidangeur, destiné à faciliter l’accès de ce dernier au crédit bancaire pour le renouvellement du parc des camions de vidange.
 
"Il nous a permis également la mise en place d’un fonds de garantie pour les toilettes, destiné à faciliter l’accès financier aux toilettes pour les ménages pauvres", a-t-il indiqué.
 
Rappelant que la "station a contribué à la lutte contre la vidange manuelle et les dépotages sauvages ou clandestins de boues vidange mais aussi de rapprocher davantage les zones de production des zones de dépotage". 
 
M. Sakho a fait savoir que la station de traitement de boues de vidange (STBV) de Tivaouane-Peulh a un volume de traitement qui est le double quasiment de celui de l’ensemble des trois STBV existantes, soit une capacité nominale de 400 m3 par jour.
 "Elle est doté de deux bassins de décantation, de 30 lits de séchage, de 64m3 par jour et d’un hangar bâti sur 500 m2", a-t-il expliqué.
 
"La station de traitement des boues de vidange est une réponse aux problèmes d’assainissement communautaire", s’est félicité Momar Sokhna Diop, le maire de la commune de Tivaoune-Peulh.
 
Selon lui, cette station de traitement des boues de vidange "est une preuve vivante de notre lutte pour l’équité et l’intégrité sociale". "Le problème d’assainissement pour un meilleur cadre de vie est définitivement solutionné", s’est-il réjoui.


OS/ASG