Diamniadio et Saint-Louis en phase de disposer de plans d’urbanisme spéciaux (officiel)
APS
SENEGAL-ENVIRONNEMENT-ASSAINISSEMENT

Diamniadio et Saint-Louis en phase de disposer de plans d’urbanisme spéciaux (officiel)

Dakar 18 (APS) - Le pôle urbain de Diamniadio, dans le département de Rufisque, et la ville de Saint-Louis (nord) sont en phase de disposer de plans d’urbanisme spécifiques à leur environnement grâce au Projet de gestion des eaux pluviales et d’adaptation au changement climatique (PROGEP), a annoncé mercredi à Dakar, le secrétaire général du ministère des Collectivités territoriales, du Développement et de l’Aménagement des territoires, Etienne Turpin.
 
"Grâce au PROGEP, le pôle urbain de Diamniadio et les communes qui l’entourent sont entre autres en train d’être dotés d’un plan d’urbanisme de taille de dernière génération qui sera couplé à un plan de gestion des risques d’inondations", a-t-il notamment indiqué.
 
M. Turpin présidait l’atelier de partage des résultats de la capitalisation des acquis et des leçons apprises du Projet de Gestion des eaux pluviales et d’adaptation au Changement climatique(PROGEP).

"Le pôle urbain de Diamniadio va disposer d’un modèle de gouvernance approprié lui permettant de jouer pleinement le rôle de moteur économique et administratif qui lui est confié au regard de l’architecture nationale", a-t-il dit.
 
Etienne Turpin a par ailleurs souligné que les aménagements paysagers qui sont en cours d’être réalisés dans le pôle urbain de Diamniadio vont contribuer sans aucun doute "pour en faire une ville durable".
 
De même, "Saint Louis est en phase de disposer entre autres d’un plan directeur d’urbanisme révisé et élargi à tout son internat", a fait savoir M. Turpin.

"Ce document, essentiel pour la planification de l’occupation de cet espace en plein développement, est nécessaire pour palier sa vulnérabilité aux risques environnementaux et sera articulé à un système d’information territoriale intégré", a-t-il fait valoir.

Entre autres études "hautement stratégiques" en cours de réalisation dans l’agglomération saint-louisienne, il a évoqué le système de modernisation et de suivi environnemental de la zone côtière qui permettra dans un premier temps d’appréhender les causes de l’érosion côtière et ensuite d’identifier la solution durable susceptible d’éradiquer durablement ce phénomène aux conséquences désastreuses au plan social économique et environnemental.

Isabelle Céline Kane, spécialiste principal en gestion des risques et catastrophes à la Banque mondiale, a pour sa part souligné que le projet a capitalisé beaucoup de résultats positifs en termes de planification urbaine.
 
"Aujourd’hui on voit que l’expérience du PROGEP est exportée non seulement à l’intérieur du pays, mais aussi au niveau de la sous-région notamment au Bénin et au Ghana", a-t-elle fait savoir.


AN/ASB/OID