Kaolack:un programme d’assainissement de 24 milliards promis à la commune (ministre)
APS
SENEGAL-ASSAINISSEMENT

Kaolack:un programme d’assainissement de 24 milliards promis à la commune (ministre)


Kaolack, 30 juil (APS) - Un programme d’assainissement des eaux pluviales et usées de 24 milliards de francs CFA sera mis en place dans la commune de Kaolack (centre), a annoncé samedi, le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Mansour Faye.
 
M. Faye s’exprimait lors d’une tournée effectuée dans la commune de Kaolack pour superviser le déroulement des opérations de curage des caniveaux exécuté par une entreprise spécialisée. 
 
Le ministre a précisé que la ville de Kaolack va bénéficier de 8 milliards de francs CFA du Programme d’assainissement en faveur de dix communes du Sénégal financé par la Banque ouest africaine de développement (BOAD) estimé à 44 milliards de francs CFA.
 
Il a expliqué que des ouvrages d’assainissement des eaux usées seront réalisés dans le cadre de ce programme, en renseignant que le marché des études est en cours de validation.
 
Le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement a assuré que ces ouvrages d’assainissement que son département compte réaliser ces ouvrages à partir de la fin de l’année.
 
Mansour Faye a annoncé un autre programme de 16 milliards de FCFA destiné à l’assainissement des eaux pluviales de la ville de Kaolack financé par l’Union européenne à travers le Fonds économique de développement (FED).
 
’’Le gouvernement est dans une dynamique d’apporter des solutions par rapport aux préoccupations des populations de Kaolack sur ces difficultés (assainissement des eaux usées et pluviales)’’, a-t-il promis.
 
Le ministre a par ailleurs annoncé la mise en place d’une mini-station de pompage dans la zone de Khakhoune pour soulager les populations, en promettant la réalisation des ouvrages d’assainissement des eaux pluviales dans la commune de Kaffrine, confrontée aux problèmes des inondations récurrentes.
 
‘’Nous ferons en sorte que les prochains marchés d’assainissement soient lancés le plus tôt possible afin de pouvoir terminer les opérations pré-hivernales, c’est-à-dire avant le démarrage du prochain hivernage’’, a assuré Mansour Faye.
 
AB/ASB