Développement économique : un rapport de la Banque mondiale met en exergue le rôle des villes
APS
AFRIQUE-ECONOMIE

Développement économique : un rapport de la Banque mondiale met en exergue le rôle des villes

Dakar, 9 fév (APS) – La Banque mondiale (BM) recommande aux dirigeants africains de doter les villes du continent d’infrastructures de qualité et d’améliorer la qualité de vie de leurs habitants, pour assigner à ces collectivités locales une vocation économique.

"Afin d’accélérer la croissance économique, de créer des emplois et d’améliorer la compétitivité des villes, il est indispensable d’améliorer la vie des citadins et des entreprises en investissant vigoureusement dans les infrastructures", suggère la BM dans un rapport publié jeudi par son bureau de Dakar.

"En Afrique, le processus de concentration de la population dans les villes n’a pas donné lieu à des investissements suffisants dans les infrastructures urbaines et les structurelles industrielles et commerciales, ni à une offre (…) de logements à coût abordable", signale le document.

Ses auteurs affirment qu’"avec des investissements coordonnés dans les infrastructures et les structures résidentielles et commerciales, les villes africaines seront en mesure d’accroître les économies d’agglomération".

L’essor des villes doit rimer avec croissance économique, selon le rapport de la Banque mondiale.

Il indique que la population urbaine en Afrique s’élève actuellement à 472 millions d’habitants et devrait atteindre le double de ce nombre au cours des 25 prochaines années.

"Les villes africaines sont aujourd’hui parmi les plus chères du monde, tant pour les ménages que pour les entreprises, ce qui les rend ‘hors-service’ et ‘fermées au commerce’", ajoute le document.

Ses auteurs affirment que "la solution pour les libérer de cette trappe de sous-développement est de faire en sorte qu’elles grandissent en se densifiant économiquement et physiquement".

Pour y arriver, poursuivent-ils, les dirigeants africains et les élus des villes doivent veiller à ce que les villes aient "des perspectives de rentabilité plus élevées pour les investisseurs".

Il incombe aussi aux dirigeants et aux élus d’"instituer des politiques efficaces d’aménagement urbain" et d’investir dans les infrastructures, selon le rapport.

BHC/ESF