Assainissement : de nouveaux ouvrages pour améliorer les conditions de vie de 60.000 personnes à Louga
APS
SENEGAL-ASSAINISSEMENT

Assainissement : de nouveaux ouvrages pour améliorer les conditions de vie de 60.000 personnes à Louga

Louga, 29 mars (APS) - Le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Serigne Mbaye Thiam, a inauguré lundi de nouveaux ouvrages d’assainissement dans la commune de Louga, lesquels devraient contribuer à améliorer les conditions de vie et de santé de 60.000 personnes dans neuf quartiers de ladite ville.
 
Grâce à ce projet, Louga va disposer de "24 kilomètres de réseau à l’égout, de 1.430 branchements domiciliaires, de trois stations de pompage", a indiqué le ministre, à l’occasion de la cérémonie d’inauguration.
 
Une station de traitement de boues de vidange et 50 édicules publics figurent aussi parmi ces ouvrages. 
 
Le projet a par ailleurs permis la délocalisation de l’exutoire de la station d’épuration sur une superficie de trois hectares, la réhabilitation de deux stations de pompage et de la station d’épuration.
 
"D’un coût global de 5 milliards 300 millions de francs CFA, ces ouvrages d’assainissement de la commune de Louga que nous inaugurons visent l’amélioration significative des conditions de vie et de santé des populations", a déclaré Serigne Mbaye Thiam.

"Ils consacrent l’accès à un assainissement sain pour plus de 60 000 personnes dans 9 quartiers de la commune de Louga", a-t-il précisé.
 
Les localités concernées par le projet sont Keur Serigne Louga Est, Nord et Sud, Montagne Nord et Sud, Artillerie Nord et Sud, Touba Seras et Thiokhna.
 
Ce projet consacre aussi l’accès d’un grand nombre de bénéficiaires à un système d’assainissement adéquat à travers un raccordement à l’égout.

"Les infrastructures de ce projet offre un système d’assainissement approprié avec un dispositif d’exploitation moderne et très performant qui va jusqu’à l’épuration des eaux usées collectées qui seront exploitées pour les besoins de l’agriculture ou de la culture fourragère", a expliqué le ministre.
 
Serigne Mbaye Thiam a rappelé que "l’assainissement est un axe prioritaire de l’État du Sénégal pour une nette amélioration du cadre de vie des citoyens".

Ce projet est un pas vers l’accès universel à l’assainissement, a-t-il noté, ajoutant que "les différentes réalisations ont un impact sanitaire certain" et ont "permis de faire passer le taux d’accès à l’assainissement dans la région de 36%à 45%".
 
Il a rappelé l’engagement de l’État du Sénégal "à poursuivre toutes les actions entamées et qui vont dans le sens du renforcement de l’assainissement de Louga".

"Nous pourrons prendre en charge plusieurs autres extensions de réseau au bénéfice des populations qui habitent les zones impactées.", a-t-il dit, avant d’annoncer que d’autres infrastructures seront installées à Ndindé, dès le mois de juin prochain.
 
Il a demandé aux bénéficiaires de veiller à la bonne utilisation de ces ouvrages et à leur pérennité afin qu’ils puissent leur servir pendant longtemps et éviter les nuisances à l’environnement.
 
M. Thiam a rappelé que ces ouvrages d’assainissement entrent dans le cadre du programme dit des 10 villes.

D’un montant de 60 milliards de francs CFA, ce programme est initié par le gouvernement avec l’appui de la Banque ouest-africaine de développement. 
 
Il vise la réalisation d’un réseau d’assainissement collectif neuf dans les villes de Matam, Tambacounda, Tivaouane et Touba.

L’objectif est aussi d’assurer l’extension et la densification du réseau d’assainissement à Louga, Saint-Louis, Rufisque, Pikine et Cambérène et la réalisation d’un réseau de drainage des eaux pluviales à Kaolack. 
 
"Avec ce programme des 10 villes, plus de 400.000 personnes auront accès à des ouvrages d’assainissement appropriés dont 300 000 par des branchements sociaux à l’égout subventionnés par l’Etat du Sénégal", a promis Serigne Mbaye Thiam.

SK/ASG/BK