Un mémorandum sénégalo-marocain pour renforcer la gouvernance environnementale
APS
SENEGAL-MAROC-ENVIRONNEMENT

Un mémorandum sénégalo-marocain pour renforcer la gouvernance environnementale

De l’envoyée spéciale de l’APS : Sokhna Bator Sall

Katowice (Pologne), 14 déc (APS) - Le Maroc et le Sénégal ont signé un mémorandum d’entente visant à renforcer leur coopération en matière de gouvernance environnementale, vendredi à Katowice (Pologne), en marge de la COP 24, la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques.

Ce mémorandum d’entente traduit la volonté du Sénégal et du Maroc de renforcer leurs relations de coopération entre les deux pays en matière de gouvernance environnementale, incluant notamment la lutte contre les changements climatiques, la préservation du littoral, la lutte contre l’érosion côtière et les pollutions marines, a-t-on appris des deux parties.
 
Elles ajoutent que cette coopération porte notamment sur des activités de renforcement des capacités et d’assistance technique, d’échanges d’informations sur les programmes, ainsi que la réalisation de projets communs et des visites de responsables et d’experts. 
 
La mise en œuvre de cette coopération sera assurée par un comité de suivi composé de responsables, d’experts et de personnes ressources désignées par chaque partie, lequel comité est appelé à établir des plans d’action triennaux précisant les activités prioritaires à réaliser dans le cadre de ce mémorandum. 
 
"Il faut de l’espoir, de la synergie pour donner suite à l’Accord de Paris" sur le climat, a soutenu la secrétaire d’Etat auprès du ministre marocain de l’Energie, des Mines et du Développement durable, chargée du développement durable.
 
Le Roi Mohamed VI, dit-elle, considère la question climatique et toute autre action en faveur de l’Afrique comme "une priorité nationale".
 
"C’est une orientation claire de sa Majesté, d’œuvrer à côté de nos frères dans la mise en œuvre de toutes les conventions signées et à travers ce protocole avec un pays frère, le Sénégal", a ajouté la secrétaire d’Etat marocaine. 
 
Mame Thierno Dieng, le ministre sénégalais de l’Environnement et du Développement durable, s’est lui réjoui de voir la coopération sénégalo-marocaine prendre en charge la problématique de l’environnement, "la question de l’heure", en vue de contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et au développement durable.


SBS/BK/ASG