Thiès : 5.000 arbres plantés  dans la forêt classée de Mont Rolland
APS
SENEGAL-ARMEE-REBOISEMENT

Thiès : 5.000 arbres plantés dans la forêt classée de Mont Rolland

Thiès, 17 août (APS) - Les autorités militaires de la région de Thiès, en partenariat avec le Service national des eaux et forêts, ont planté mercredi 5.000 arbres dans la zone militaire située dans la forêt classée de Mont Rolland, a constaté l’APS.
 
Ce reboisement a été effectué dans le cadre de la Journée nationale de l’arbre. L’endroit choisi abrite le Centre national d’entrainement des unités militaires.
 
Le général François Ndiaye, chef d’état-major de l’armée de terre (CEMAT), souligne que l’armée sénégalaise a toujours contribué au développement économique et social du Sénégal, à travers plusieurs activités d’intérêt national de haute portée civique.
 
Il a expliqué que ce sont le commandant de la zone militaire n° 7, lieutenant-colonel Amadou Anta Guèye et le colonel Baïdy Bâ, directeur du Service des eaux et forêts qi ont initié le reboisement du Centre national d’entrainement des forces armées à Thiès. 
Selon lui, l’opération de reboisement vise à faire régénérer les forêts classées pour la protection de l’environnement au niveau de la zone militaire qui se situe dans la forêt classée de Pout. 
 
De son côté, le commandant Birame Dieng, chef du service régional des eaux et forêts de Thiès, soutient que le concept Armée-Nation, qui permet aux militaires de participer aux activités de développement partout dans le pays, a permis d’initier le reboisement du Centre national d’entrainement de Mont Rolland.
 
Selon lui, la Journée nationale de reboisement est célébrée à Thiès, par le Service national des eaux et forêts, en collaboration avec l’Armée, pour mettre en œuvre des activités de reboisement, avec la mobilisation de 1.500 militaires.
 
L’activité a permis de reboiser 95 hectares de terre au niveau de la forêt classée de Thiès, qui abrite le Centre national d’entrainement des forces armées sénégalaises.
 
‘’C’est une occasion de sauver les forêts face à la dégradation de l’environnement, car des entrainements des militaires y sont menés régulièrement dans ce centre national de Mont Rolland’’, précise-t-il.
 
Le Centre national d’entrainement de Mont Rolland a pour vocation de préparer les unités militaires pour des opérations de sécurisation à l’intérieur du pays, notamment en Casamance et les autres points névralgique du Sénégal, mais également à l’international, avec les opérations de maintien de la paix onusiennes avec l’envoi des casques bleus, souligne son chef, le commandant Mamadou Sarr.
 
Il s’est félicité de l’opération de reboisement, pour laquelle 5.000 arbres ont été plantés.

BD/ASG