Saint-Louis : une étude recommande ‘’l’élaboration urgente’’ de stratégies d’adaptation aux changements climatiques
APS
SENEGAL-ENVIRONNEMENT

Saint-Louis : une étude recommande ‘’l’élaboration urgente’’ de stratégies d’adaptation aux changements climatiques

Saint-Louis, 25 août (APS) – Une enquête du Groupe d’études et de recherches sur les migrations et faits de sociétés (GERM) de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis (nord), recommande l’élaboration urgente de stratégies d’adaptation aux changements climatiques au profit des populations de la capitale du nord, a appris l’APS jeudi de ses initiateurs.

‘’Les tendances lourdes de cette étude confirment la vulnérabilité de Saint-Louis aux changements climatiques. Les effets sont visibles à tous les niveaux d’activités des populations et rappellent l’urgence d’élaborer des stratégies d’adaptation’’, a déclaré à des journalistes, Aly Tandian, directeur GERM.

S’exprimant en marge d’un atelier de partage des résultats de l’étude menée dans les localités de Saint-Louis, Gandiol, Fass-Ngom et Gokhou-Mbath, il a notamment fait état de difficultés des populations dans les domaines de l’emploi, de la santé, de la mobilité et des activités économiques des populations.

‘’Ces questions ne peuvent être comprises qu’à partir d’enquêtes et d’entretiens que nous avons menés. Nous souhaitons l’urgence soulevée débouchent sur l’élaboration de stratégies efficaces d’adaptation’’, a fait valoir le directeur du GERM.

‘’Nous pensons en notre qualité de chercheur apporter une réflexion portant sur ces questions pour essayer de voir comment nous pouvons aider les populations et les politiques à élaborer une stratégie d’adaptation répondant aux réalités locales’’, a-t-il expliqué.

Selon lui, l’étude menée en collaboration avec des chercheurs coréens est réalisée en étroite collaboration avec les populations concernées.

‘’Ce n’est pas une étude pensée par des chercheurs uniquement. Elle a été conçue et proposée par le GERM mais avec des résultats partagés avec des populations’’, a-t-il souligné.

Des élus locaux, des responsables politiques et une équipe de l’Agence coréenne de coopération (KOICA) ont pris part à l’atelier de partage organisé à l’UGB.

AKS/OID