Pêcheurs, agriculteurs et éleveurs sensibilisés à l’utilisation des données météorologiques
APS
SENEGAL-ENVIRONNEMENT-CLIMAT

Pêcheurs, agriculteurs et éleveurs sensibilisés à l’utilisation des données météorologiques

Saint-Louis, 7 nov (APS) - Les acteurs de la pêche, de l’agriculture et de l’élevage, de la région de Saint-Louis ont été sensibilisés mercredi à l’utilisation des données météorologiques.
 
Cette formation était initiée par l’Agence nationale de l’aviation civile et de la météorologie (ANACIM) dans le cadre de la coopération entre l’organisation mondiale de la météo et la FAO, en vue de renforcer la résilience des communautés et d’appuyer les pays en développement face aux effets et impacts des changements climatiques, a expliqué Mme Awa Touré Diop, responsable à l’ANACIM.
 
Elle noté que deux pays, le Rwanda et le Sénégal, ont été choisis pour ce projet dont l’objectif est d’aider les acteurs de la pêche artisanale les agriculteurs, éleveurs et ceux de la sécurité alimentaire, à utiliser les informations climatiques. 
 
’’Les populations vivent et ressentent les impacts des changements climatiques et aujourd’hui, il est temps de réagir et de les organiser pour qu’elles soient mieux résilientes, avec l’utilisation des informations climatiques qui sont diffusées par des système d’alerte précoce par messages SMS et autres canaux d’information’’, a-t-elle indiqué.
 
Diamé Ndiaye, Chef du Bureau Formation et Sensibilisation des Pêcheurs à la DPSP, a invité les pêcheurs à ‘’ne jamais aller en mer sans avoir des informations fiables sur la situation Météo’’.
 
Ils peuvent le faire en écoutant les radios ou les télévisions, en appelant le service des pêches, en consultant également la couleur des drapelets érigés le long des plages et berges fluviales du pays, a-t-il expliqué.
 
Si les conditions météo sont mauvaises, les pêcheurs doivent alors attendre tranquillement que la situation redevienne normale avant d’aller en mer, a-t-il ajouté en substance.
 
Les services METEO donnent régulièrement des informations sur ‘’les perturbations dues aux changements climatiques, les directions des vents, l’agitation de plus en plus aggravée de la mer, l’augmentation de la température, l’élévation du niveau de la mer et tes tempêtes’’, a-t-il dit.
 

BD/OID