Saint-Louis : le SERPP va reloger environ 11 800 personnes, selon sa coordinatrice
APS
SENEGAL-ENVIRONNEMENT

Saint-Louis : le SERPP va reloger environ 11 800 personnes, selon sa coordinatrice

Saint-Louis, 8 juil (APS) - Onze mille huit cents personnes impactées par le Projet de relèvement d’urgence et de résilience à Saint-Louis (SERPP en anglais), seront relogées, a déclaré jeudi la coordinatrice dudit projet, Marie Ndao.
 
Elle en a fait la révélation en marge d’un atelier de mise en œuvre du plan d’action de réinstallation mis en place par le SERPP pour reloger les populations impactées.
 
Mme Ndao a déclaré qu’‘’environ 434 concessions et 11 mille 808 personnes’’ ont été ‘’recensées dans le cadre de ce projet’’ qui vise à reloger les victimes de l’avancée de la mer.
 
Selon elle les travaux pour leur relogement définitif vont commencer au début de l’année 2022. Ces populations sont provisoirement logées sur un site à Djougob, a rappelé la coordinatrice du SERPP.
 
Elle a précisé que l’atelier de mise en œuvre du plan d’action de réinstallation permet d’expliquer aux bénéficiaires la législation sénégalaise en la matière, ainsi que les procédures de la Banque mondiale qui a financé ce projet confié à l’Agence de développement municipal (ADM).
 
La coordinatrice du SERPP a signalé que ‘’les appels d’offres pour les logements définitifs seront bientôt lancés’’. D’après elle, les travaux ont démarré sur le site du projet, où le terrassement est en cours, l’entreprise en charge des travaux étant déjà sur place.
 
Ce projet va prendre également en compte les commerces et places d’affaires dont les gérants seront indemnisés, a assuré Mme Ndao.

Selon un document du SERPP remis à la presse, l’une des activités principales concerne la libération d’une bande de sécurité de 20 mètres de large sur 1,6 kilomètre de long sur la Langue de Barbarie entre la mer et les quartiers de Guet Ndar, Goxu Mbacc, et Ndar Toute.
 
Il ajoute que ‘’le but de ce recul stratégique est de sécuriser les populations installées en front de mer et réduire les dégâts occasionnés par l’avancée de la mer, en attendant qu’une solution pérenne soit trouvée’’.

AMD/ASG/MD