Les chantiers du ministère de l’Environnement ont connu un taux d’exécution de 64 %, selon Abdou Karim Sall
APS
SENEGAL-GOUVERNANCE

Les chantiers du ministère de l’Environnement ont connu un taux d’exécution de 64 %, selon Abdou Karim Sall

Dakar, 27 avr (APS) - Les réalisations entamées en 2020 par le ministère de l’Environnement et du Développement durable ont connu un taux d’exécution technique de 64 %, avec un léger infléchissement par rapport à l’évolution des chantiers de l’année d’avant, a indiqué, mardi, à Dakar, le ministre chargé de ce département, Abdou Karim Sall.
 
‘’Cette performance reste assez appréciable, au regard des 62 % atteints en terme de mobilisation des ressources pour la mise en œuvre des actions programmées, dans le contexte particulier que nous connaissons tous’’, a souligné M. Sall lors de la revue annuelle des projets de son ministère.
 
‘’Le travail auquel nous nous livrons aujourd’hui consiste donc à examiner avec objectivité et rigueur ces résultats, afin d’en tirer des leçons utiles’’, a-t-il dit. 
 
La revue annuelle des projets du ministère de l’Environnement et du Développement durable est l’occasion de ‘’valider formellement notre rapport de performances 2020 en tant que contribution de notre secteur à la revue annuelle conjointe prévue en format conseil présidentiel’’, a-t-il ajouté.
 
‘’Sur cette lancée, nous devrons examiner les propositions d’orientations stratégiques de la nouvelle version de la lettre de politique environnementale couvrant la période 2021-2025’’, a indiqué Abdou Karim Sall.
 
De même a-t-il demandé à ses collaborateurs de ‘’veiller particulièrement aux questions relatives à la restauration des forêts et au reverdissement du territoire national, par la lutte contre les feux de brousse et la coupe illicite de bois, l’aménagement et le reboisement’’.
 
Des efforts seront fournis en matière de conservation de la biodiversité, de prévention des maladies zoonotiques et des risques liés à l’utilisation des biotechnologies modernes.
 
La lutte contre les effets néfastes des changements climatiques, le péril plastique et les déchets biomédicaux sont également pris en charge, selon M. Sall.
 
Son ministère planche également sur la prévention des risques liés à l’exploitation du pétrole et du gaz et la création d’emplois verts, a-t-il assuré.
 
Le chef de l’Etat ‘’a très tôt balisé le chemin à suivre, à travers des mesures fortes dont la création du Grand Prix du président de la République pour le reboisement et la protection de l’environnement, doté de 30 millions de francs CFA’’, a souligné Abdou Karim Sall.
 
Il a rappelé, en parlant des réalisations du ministère de l’Environnement et du Développement durable, le classement de neuf nouvelles forêts et la construction d’un parc forestier urbain sur le site de l’aéroport de Yoff, à Dakar.
 
L’objectif du ministère est d’‘’assurer la sauvegarde de notre environnement et de la biodiversité, ainsi que la promotion des moyens d’existence durable des communautés’’, selon M. Sall.

SBS/ESF/ASG