Pikine et Guédiawaye planchent sur les changements climatiques
APS
SENEGAL-ENVIRONNEMENT-COLLECTVITES

Pikine et Guédiawaye planchent sur les changements climatiques

Dakar, 27 avr (APS) – Des maires et élus locaux ainsi que des agents administratifs des départements de Pikine et Guédiawaye (banlieue de Dakar) se sont réunis à Toubab Dialaw pour une session de formation portant sur les changements climatiques, a-t-on appris de bonne source.
 
La rencontre qui s’est déroulée jeudi entre dans le cadre du projet de planification intercommunale sensible au changement climatique et à l’énergie (PICEP), exécuté par la ville de Pikine, indique un communiqué transmis vendredi à l’APS.
 
"Ce séminaire de formation à l’endroit des élus locaux et des administratifs de Pikine et Guédiawaye sur les changements climatiques est une rencontre de renforcement des capacités pour une meilleure connaissance des préoccupations mondiales sur les changements climatiques", a dit lors des travaux, le maire de Pikine, Abdoulaye Timbo.
 
Selon lui, les changements climatiques constituent "un problème mondial".
 
Il a soutenu que dans le cadre de la convention des maires Subsahariens dont Pikine fait partie des 8 villes pilotes, sa mairie a entamé une série de formation et de sensibilisation pour ses élus et administratifs.
 
"Les changements climatiques, nous commençons à les vivre depuis plus de 3 ans avec une houle précisément à Mbao et Thiaroye sur Mer", a dit M. Timbo.
 
Il a indiqué que son département est exposé au changement climatique sur les côtes, avant de rappeler les inondations qui ont touché ces dernières années la banlieue de Dakar.
 
"Cela nous pousse à prendre les dispositions pour une résilience des populations par rapport au changement climatique", a-t-il fait savoir.
 
"C’est ce qui justifie cette convention des maires dont la ville de Pikine est partie prenante et l’appui de l’Union européenne qui nous a financé à hauteur de plus de 500 millions. Nous avons compris qu’entre la ville de Pikine et celle de Guédiawaye les problèmes sont identiques", a poursuivi Abdoulaye Timbo.
 
Selon lui les maires des deux départements ont "très tôt" compris la nécessité de travailler dans une intercommunalité pour la prise en charge de leurs préoccupations sur les changements climatiques.


SG/OID/ASB