Ouverture, lundi à Dakar,  d’une conférence internationale sur la gestion des déchets
APS
SENEGAL-MONDE-ENVIRONNEMENT

Ouverture, lundi à Dakar, d’une conférence internationale sur la gestion des déchets

Dakar, 23 oct (APS) - Une conférence internationale axée sur le thème "Des solutions pour la gestion des déchets dans les pays en développement’’, s’est ouverte lundi à Dakar, dans le but de trouver des réponses nouvelles à cette problématique.
 
La rencontre, qui s’inscrit dans le cadre du projet de la plateforme "Re-sources’’, regroupe plusieurs experts et acteurs de développement. 
 
"C’est un levier d’actions et d’échanges pour appuyer les populations à faire réduire leur production de déchets solides dans leur municipalité’’, a précisé Jocelyne Delarue, membre fondatrice de la plateforme. 
 
Nombreux sont les pays africains, de l’océan Indien et des Caraïbes qui sont venus échanger sur des solutions possibles pour la gestion des déchets dans les grandes et moyennes villes en développement, a relevé Mme Delarue.
 
"Ces trois jours de rencontres (du 23 au 25) nous permettrons d’aller de l’avant, pour partager des expériences en matière de gestion des déchets’’, a-t-elle indiqué. 
 
A propos, elle a justifié la quantité considérable des déchets par la croissance démographique mais aussi l’évolution des modes de consommation des produits emballés. "Cette question ne fait qu’empirer. C’est pourquoi, il faut trouver de nouvelles solutions’’, a recommandé l’environnementaliste. 
 
Jocephyne Delarue a listé à cet égard les effets impactant de ces déchets qui polluent la nappe phréatique, parce que les polluants passent dans l’air, le sol et le sous-sol. De plus, ils dégagent des gaz à effet de serre (GES), contribuant ainsi au réchauffement climatique. 
 
"L’impact des déchets est immense. Il faut donc traiter ce problème pour la santé des populations, des animaux, et à l’échelle planétaire, nous sommes tous concernés’’, a souligné Mme Delarue. 
 
A son avis, "il faut travailler avec tous les praticiens, pour faire émerger des solutions et essayer d’avancer et de s’engager dans le diagnostic’’. Revenant sur la rencontre qui prend fin mercredi, elle a rappelé que cette conférence est l’aboutissement de près de cinq années de travail. 

SBS/ASG