Abdou Karim Sall insiste pour
APS
SENEGAL-ENVIRONNEMENT

Abdou Karim Sall insiste pour "un reboisement durable et inclusif"

Dakar, 1er avr (APS) - Le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Abdou Karim Sall, a réaffirmé jeudi son engagement à faire du Plan Sénégal émergent vert "une réalité", en misant sur "un reboisement durable et inclusif" à travers le pays.
 
A travers le PSE, "le chef de l’Etat a voulu placer la régénération et la protection de notre patrimoine forestier, au cœur de ses préoccupations. C’est pourquoi, le PSE vert est une des initiatives phares de son quinquennat", a-t-il déclaré. 
 
Abdou Karim Sall présidait la cérémonie d’hommage que les services des Eaux et Forêts ont organisé pour leurs anciens directeurs, à l’initiative du colonel-major Baïdy Bâ, actuellement à la tête de cette direction. 
 
Dans le cadre de la mise en œuvre du PSE vert, le ministère de l’Environnement et du Développement durable ne manquera "pas de venir solliciter auprès des anciens, leurs expériences, car il est question du Sénégal, de la protection de notre patrimoine forestier que le Président Macky Sall veut léguer à la prochaine génération", a indiqué Abdou Karim Sall.
 
Il souligne qu’à travers le projet de la Grande muraille verte continentale, les pouvoirs publics sénégalais ont "posé des actes concrets" avec la création de l’Agence sénégalaise de la reforestation et de la Grande muraille verte.
 
Initiative lancée officiellement en janvier 2007 par l’Union africaine, la Grande muraille verte consiste à créer une mosaïque d’écosystèmes verts et productifs en Afrique du Nord, au Sahel et dans la Corne de l’Afrique, sur 7 800 km en passant par 11 pays, de Dakar à Djibouti. 
 
Outre le projet de la Grande muraille verte, le président Sall a procédé au classement de 9 forêts, pour une superficie globale de 86 726 hectares, selon le ministre de l’Environnement. "Le dernier déclassement remonte à 1968", a-t-il rappelé.
 
Aussi a-t-il invité les anciens à les accompagner dans cette "noble mission parce qu’il s’agit de la protection de notre écosystème forestier, mais également de planter des arbres afin de lutter efficacement contre les effets pervers des changements climatiques". 
 
"J’invite l’ensemble des collaborateurs forestiers, au-delà des techniciens des autres services, de s’inspirer de ce noble exemple." 
 
A l’occasion de cette cérémonie d’hommage, la famille de feu El Hadj Mbara Sène, ancien directeur des Eaux et Forêts, a offert un lot d’ouvrages à la direction de ce service. 
 
Le ministre de l’Environnement a salué, "à sa juste valeur", ce geste de la famille de feu El Hadj Mbara Sène, qui fut par ailleurs directeur du département Forêts de la FAO, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture. 
 
"Les générations futures bénéficieront de son expérience qu’il a acquise au Sénégal, en Italie et à travers le monde. Je lance un appel à toutes les générations de forestiers", en leur demandant de "s’inspirer quotidiennement de cette immense génération", a déclaré Abdou Karim Sall.
 
A travers cette cérémonie, le colonel-major Baidy Bâ "a immortalisé à jamais ces nobles forestiers, rompus à la tâche. Ils sentent la famille forestière autour d’eux. Pour les défunts, je souhaite une miséricorde divine", a dit M. Sall.
 
Il a demandé aux forestiers actuellement en service de contribuer aux actions de préservation de la forêt par "leur expertise, expérience et leur savoir-faire".
 
Des trophées et cadeaux ont été remis à quelque 11 anciens directeurs ou à leur famille, pour marquer cette cérémonie d’hommage.


SBS/BK/ASG