Vers des études de vulnérabilité pour
APS
SENEGAL-ENVIRONNEMENT

Vers des études de vulnérabilité pour "déterminer les risques climatiques’’ dans les régions

Matam, 14 avr (APS) - Le projet d’appui au plan national d’adaptation climatique va appuyer les régions dans l’élaboration d’études de vulnérabilité dans le but de "déterminer les risques climatiques" auxquelles elles sont confrontées, ainsi que les impacts auxquelles elles pourraient faire face en lien avec le changement climatique.
 
"L’objectif du projet est (…) d’appuyer les régionaux à travers l’élaboration de ce qu’on appelle les études de vulnérabilité, ce qui permet de déterminer un peu les risques climatiques auxquels la région est confrontée et les impacts dus aux changements pour les années à venir, à travers des propositions d’option d’adaptation (…)", a expliqué Gabriel Ndiaye, le coordonnateur du projet.
 
Le projet d’appui au plan national d’adaptation climatique du Sénégal est financé par le Fonds pour l’environnement mondial (FEM) et le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD).

D’une durée de trois ans, il intervient dans cinq régions : Matam, Kaffrine, Kolda, Saint-Louis et Ziguinchor.
 
Gabriel Ndiaye souligne qu’il est prévu de renforcer les capacités des acteurs à travers le comité régional sur les changements climatiques, l’organe de coordination et de concertation sur le climat.

Cet organe a également pour rôle de coordonner la politique climatique au niveau régional.
 
L’adjoint au gouverneur de Matam, chargé des affaires administratives, Cheikh Amadou Ndoye, annonce que le comité régional sur les changements climatiques sera redynamisé.

Il estime qu’il s’agit d’un enjeu "de taille" au niveau de la région en ce qui concerne les changements climatiques.

Matam est, dit-il, "concernée au premier point", car subissant au quotidien les effets néfastes des changements climatiques, ce qui souligne d’autant la nécessité d’agir.

ADS/ASG/BK