Le ministre de l’Environnement invite ses collaborateurs à la ponctualité
APS
SENEGAL-GOUVERNEMENT

Le ministre de l’Environnement invite ses collaborateurs à la ponctualité

Dakar, 21 sept (APS) - Le nouveau ministre de l’Environnement et du Développement durable, Mame Thierno Dieng, a invité jeudi ses collaborateurs à faire preuve d’"un engagement sans faille", de "ponctualité" et de "respect envers la hiérarchie".

 
"J’attends de vous un engagement sans faille, la ponctualité et le respect de la hiérarchie. Munis de ces préalables, je suis convaincu que nous allons réussir notre mission dans ce ministère", a dit M. Dieng en recevant les dossiers de ce ministère des mains de son prédécesseur, Abdoulaye Baldé.
 
Il a promis de "montrer très rapidement la voie à suivre pour le bon déroulement du travail" à effectuer dans ce département ministériel.
 
"Je ne suis pas venu me servir, je suis venu rendre service au ministère", a dit M. Dieng en wolof.
 
Mame Thierno Dieng a salué "l’excellent travail" effectué par Abdoulaye Baldé, qui "s’est acquitté de sa mission avec rigueur", au ministère de l’Environnement et du Développement durable.
 
L’adaptation aux changements climatiques, la lutte contre l’érosion côtière et la préservation des ressources naturelles font partie de ses priorités, a-t-il dit.
 
"J’entends m’appuyer sur les ressources humaines existantes, sur la disponibilité (…) des partenaires, des populations et des acteurs non étatiques", a ajouté M. Dieng.
 
Abdoulaye Baldé, qui dirige maintenant le ministère de la Communication, estime que son nouveau collègue va "faire face quotidiennement aux questions liées à la pression sur les ressources naturelles, à l’occupation des zones classées, au braconnage, à la pollution de l’air, de l’eau et du sol".
 
"A cela s’ajoutent l’exploitation du gaz et la mise en œuvre des projets du Plan Sénégal émergent, dont certains ont un impact sur l’environnement", a poursuivi M. Baldé.
 
Il a évoqué certaines initiatives qu’il a prises pour ce ministère, en citant la création de 11 aires marines protégées, de 315 écovillages et l’"accréditation" du Sénégal au Fonds vert pour le climat.

SK/ESF/BK