Un conseiller technique met en exergue les efforts en matière d’accès à l’eau et à l’assainissement
APS
SENEGAL-ENVIRONNEMENT-HYDRAULIQUE

Un conseiller technique met en exergue les efforts en matière d’accès à l’eau et à l’assainissement

Dakar, 14 sept (APS) - Le Sénégal est l’un des rares pays à avoir atteint les objectifs du millénaire de développement durable (ODD) en matière d’accès à l’eau et à l’assainissement, selon Mohamed Diatta, conseiller technique au ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement, qui invite les acteurs à une gestion équitable et partagée de la ressource.

‘’Nous sommes en train d’accélérer le processus d’accès universel à l’eau avant 2030’’, a dit Diatta qui présidait, jeudi, un atelier bilan et de réflexion des forums nationaux de l’eau, organisé par l’ONG ‘’Eau vie internationale’’.

Cependant, a t-il ajouté, cet objectif demande ‘’une mobilisation et une concertation entre l’ensemble des acteurs parties prenantes du secteur au sein d’un pays, afin de favoriser une gestion équitable et partagée de la ressource en eau’’.

Avant cette date, le Sénégal organisera le Forum mondial de l’eau, qui devrait être un ‘’catalyseur pour l’accès universel à l’eau d’ici 2021’’, indique Mohamed Diatta, citant parmi les programmes mis en oeuvre le programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Ce programme, a t-il indiqué, devra réaliser quelque 251 forages avec des adductions d’eau de plusieurs villages pour irriguer l’ensemble du territoire à l’échelle du monde rural.

‘’Aujourd’hui, notre souci est de doter chaque ménage, d’un point d’eau à traves l’Office des forages ruraux (OFOR)’’, a fait savoir le conseiller technique en hydraulique.

Pour M. Diatta, les populations doivent être sensibilisées aux enjeux de l’eau et de l’assainissement, surtout dans le monde rural qui a toujours était ’’un grand absent’’ lors des forums nationaux.

Réagissant au manque d’eau dans certains endroits de la capitale, il a indiqué qu’avec les ouvrages structurants, notamment l’’usine de dessalement de l’eau de mer, l’unité de Keur Momar Sarr, Dakar ne connaîtra plus ces difficultés d’ici 3 ans.

Cet atelier bilan, regroupant 6 pays de l’Afrique de l’Ouest (Bénin, Burkina Faso, Mali Niger, Sénégal, Togo, Côte d’Ivoire et Guinée Bissau), contribuera à renforcer et élargir la dynamique des forums nationaux de l’eau, d’après Mohamed Diatta.

SBS/OID/ASG