Le Sénégal appelle à ‘’un engagement collectif et solidaire’’ contre les changements climatiques
APS
SENEGAL-MONDE-ENVIRONNEMENT

Le Sénégal appelle à ‘’un engagement collectif et solidaire’’ contre les changements climatiques

De l’envoyée spéciale de l’APS, Sokhna Bator Sall 
 
Madrid, 10 déc (APS) – Le ministre sénégalais de l’Environnement et du Développement durable, Abdou Karim Sall, a invité mardi ses pairs des Etats membres des Nations unies à prendre ‘’un engagement collectif et solidaire’’ dans le but de laisser aux générations à venir ‘’une planète saine et viable’’.
 
‘’C’est au prix d’un engagement collectif et solidaire que nous parviendrons, en tant que communauté internationale, à insuffler un nouveau modèle de développement permettant de léguer aux générations futures une planète saine et viable’’, a dit M. Sall en intervenant à l’ouverture des négociations dites de haut niveau de la 25e édition de la conférence des Nations unies sur les changements climatiques (COP 25, 2-13 décembre), à Madrid.
 
‘’La COP 25 nous offre l’opportunité de renouveler l’engagement collectif en vue d’une nouvelle forme de gouvernance climatique dès 2020’’, a souligné Abdou Karim Sall. 
 
Les représentants à la COP 25 ont ‘’l’obligation de faire des progrès tangibles’’ dans les négociations sur le climat, ‘’dans la perspective de l’entrée en vigueur en 2020 des contributions déterminées nationales (CDN)’’. Les CDN sont un ‘’référentiel’’ à l’aide duquel chaque pays prend ses engagements concernant la réduction des ‘’effets’’ du changement climatique.
 
Abdou Karim Sall a rappelé, à la suite de l’ancienne présidente chilienne, Michelle Bachelet, l’engagement pris par les Nations unies de limiter le réchauffement climatique à 1,5°C.
 
Pour y arriver, dit-il, ‘’l’action climatique doit impérativement répondre à la résilience des communautés’’, avec ‘’une prise en charge adéquate de la question des pertes et préjudices, en particulier dans les pays les moins avancés, qui sont les plus vulnérables’’. 
 
M. Sall a parlé des efforts fournis par le Sénégal, en vue de l’atténuation du réchauffement de la planète, à l’aide des énergies alternatives notamment, avec la construction de centrales solaires et éoliennes. 
 
‘’Les dispositions pertinentes de l’article 6 de l’Accord de Paris [sur le climat] devraient favoriser le renforcement de ces initiatives, à travers une meilleure tarification du carbone, l’implication du secteur privé et des collectivités territoriales’’, a-t-il ajouté.
 
L’article 6 de l’Accord de Paris sur le climat est relatif aux CDN.

SBS/ESF/ASG