Le PRCM lance un plan d’action pour protéger les oiseaux
APS
SENEGAL-AFRIQUE-ENVIRONNEMENT

Le PRCM lance un plan d’action pour protéger les oiseaux

Dakar, 12 avr (APS) - Le partenariat régional pour la conservation côtière et marine (PRCM) a lancé un plan d’action pour la protection de la biodiversité et des écosystèmes essentiels pour la productivité marine a indiqué, jeudi à Dakar, son directeur exécutif, Mohamed Senhoury.




Ce plan d’action est d’autant important que "les défis de conservation des ressources biologiques notamment les populations d’oiseaux côtiers, et de gestion des ressources halieutiques restent importantes" a fait observer Mohamed Senhoury.

Le directeur exécutif du PRCM co animait un point de presse sanctionnant les travaux d’un atelier (10 au 12 avril) de lancement de ce projet qui regroupe la Mauritanie, le Sénégal et la Guinée-Bissau.

"Nous sommes déterminés à mettre à la disposition de tous les acteurs et décideurs qui le souhaitent suffisamment de connaissances et d’outils pour arrêter les impacts négatifs qui pèsent actuellement sur les zones de reproduction et d’hivernage des oiseaux d’eau sur le Banc d’Arguin, le bas delta du fleuve Sénégal, le Saloum et l’archipel des Bijagós" a-t-il dit.

Ce Plan d’action, financé à hauteur de 6,5 millions d’euros, sera déroulé sur trois ans (2018 – 2022) avec la mobilisation de 27 partenaires pour sa mise en oeuvre, a indiqué M. Senhoury, ajoutant qu’il est composé de 7 projets couvrant 4 sites dans les 3 pays d’intervention.

"C’est pour concrétiser les efforts consentis et impulser des changements sur le long terme que le PRCM et ses partenaires comptent mettre en œuvre un plan d’actions destiné à mettre en place un suivi environnemental et informer les acteurs sur la meilleure façon de gérer les zones humides côtières en favorisant à la fois des moyens de subsistance durables aux populations et le maintien d’une riche biodiversité" a expliqué Senhoury.

"Nos partenaires et nous-mêmes mettront tout en œuvre pour contribuer à la préservation des fonctions des zones humides côtières ouest africaines", a-t-il affirmé.



SBS/PON