Le FEM et le FVC sont complémentaires, dit Naoko Ishii
APS
MONDE-ENVIRONNEMENT-FINANCEMENT

Le FEM et le FVC sont complémentaires, dit Naoko Ishii

De l’envoyée spéciale de l’APS, Sokhna Bator Sall 
 
Madrid, 11 déc (APS) - La présidente du Fonds pour l’environnement mondial (FEM), Naoko Ishii, a relevé la complémentarité entre les deux mécanismes mondiaux de financement du climat, le Fonds pour l’environnement mondial (FEM) et le Fonds vert pour le climat (FVC), dont les missions ont toutefois des problématiques ’’différentes’’. 
 
 ‘’Ces deux mécanismes sont destinés à des problématiques différentes, certes, mais ils peuvent être combinés’’, a dit Mme Ishii, mercredi, lors d’un panel de haut niveau sur ‘’l’engagement de ces deux fonds pour les prochaines contributions déterminées nationales (CDN)’’. 

Elle a rappelé que ces deux mécanismes sont nés de la conférence de Rio (Brésil), en 1992, sur l’environnement appelée ‘’Sommet de Rio’’, à l’occasion sont mises sur pied les conventions sur la biodiversité, la désertification et les changements climatiques. 
 
‘’En réalité, les changements climatiques créent le lien entre ces deux autres conventions’’, a précisé la directrice générale et présidente du FEM, au cours du panel, auquel ont pris part le ministre de l’Environnement, abdou Karim Sall, et la délégation sénégalaise à la COP 25 à Madrid. 
 
Naoko Ishii a indiqué que la mise en place de ces conventions sur la biodiversité et la désertification résulte des changements climatiques. "Elles n’ont pas certes la même mission, mais elles peuvent se compléter’’, a souligné la présidente du FEM.

SBS/MD/ASG