La préservation des ressources naturelles fera l’objet d’un
APS
SENEGAL-ENVIRONNEMENT

La préservation des ressources naturelles fera l’objet d’un "traitement en urgence" (ministre)

Diouloulou (Ziguinchor), 29 oct (APS) – Le ministre de l’Environnement et du Développement durable, le professeur Mame Thierno Dieng a insisté, dimanche à Diouloulou, dans le département de Bignona (Ziguinchor, sud), sur la nécessité de réserver un "traitement en urgence" des préoccupations liées à la préservation des ressources naturelles du Sénégal.


"Le chef de l’Etat m’a assigné un objectif précis : c’est de tout faire pour traiter en urgence les questions liées à la préservation de nos ressources naturelles en renforçant notamment la lutte contre le pillage de notre écosystème forestier", a notamment dit M. Dieng.

Il s’exprimait au terme d’une visite de 48 heures dans la région de Ziguinchor. Arrivé samedi dans la capitale du sud avec une bonne partie de ses collaborateurs, le nouveau ministre de l’Environnement et du Développement avait d’abord visité les locaux de l’Inspection régionale des eaux et forêts (IREF).

En compagnie du gouverneur de Ziguinchor Guédji Diouf, du directeur des Eaux et forêts Baïdy Ba, du capitaine Mamadou Goudiaby, l’IREF de Ziguinchor, des élus locaux et plusieurs autres chefs de services, Pr Mame Thierno Dieng, s’est rendu dimanche à Bignona et à Diouloulou pour "constater de visu le niveau de pillage des ressources et le plan de riposte mis en place".

"Nous sommes présentement dans la zone la plus touchée et la plus affectée par le phénomène du pillage des ressources. Le phénomène menace très sérieusement la survie de la forêt", a fait remarquer Pr Dieng après l’étape de Diouloulou.

"Nous sommes sur le terrain pour faire un état des lieux effectif. Nous ne pouvons pas nous contenter d’images télévisuelles pour faire cet état des lieux. En venant ici j’ai vu l’ampleur des dégâts (…)", a insisté le ministre de l’Environnement attendu à partir de lundi à Kolda et Sédhiou.

Il a par ailleurs salué la "collaboration des Forces de défense et de sécurité, des autorités administratives et des élus locaux dans la lutte contre le pillage des ressources naturelles et dans la poursuite des objectifs assignés au département pour la préservation des forêts".

Pr Mame Thierno Dieng a surtout magnifié "l’expertise, le degré d’engagement, le dévouement et le patriotisme dont font montre les acteurs dans la lutte contre les pillages des ressources naturelles malgré l’obstacle des moyens adéquats".

Il a plaidé pour plus de moyens légaux aux acteurs forestiers concernés.

"Il nous faut motiver tous ces acteurs en tenant compte notamment de tous les risques qui peuvent les affecter. Le manque de moyens des services forestiers est un constat. Je ferais parvenir le message à qui de droit pour corriger", a promis Pr Dieng.


OC/MTN/PON