Une agricultrice relève l’importance des informations climatiques
APS
SENEGAL-ENVIRONNEMENT

Une agricultrice relève l’importance des informations climatiques

Dakar, 11 mars (APS) - La maîtrise des informations climatiques est devenue une "nécessité vitale" dans un contexte de changement climatique, a déclaré lundi à Dakar, Anna Gaye, une agricultrice de la région de Kolda (sud).
 
Elle faisait un témoignage sur l’importance des systèmes d’information climatique et météorologique (SICM) lors de l’ouverture de l’atelier de revue à mi-parcours du projet USAID/CINSERE sur l’agriculture et le changement climatique.
 
Cette rencontre de trois jours a été l’occasion pour des agriculteurs venant du Sénégal, du Mali, du Togo et d’autres pays de la sous régions, de partager "les connaissances acquises et les leçons apprises de l’USAID/CINSERE.
 
Ce projet de services d’information climatique a été lancé en 2016 pour "accroître la résilience et la productivité au Sénégal".
 
Anna Gaye a notamment insisté sur la nécessité de maîtriser de telles technologies et de les adapter dans les activités agricoles.
 
Selon elle, malgré quelques réticences notées au début chez des populations locales qui se référaient aux traditions, "l’utilisation des systèmes d’information climatique et météorologique (SICM) a aujourd’hui permis aux agriculteurs de procéder à des choix gagnants sur les semences adaptées".
 
Les SICM ont également permis selon toujours Anna Gaye "d’éviter d’épandre l’engrais afin qu’il profite à la plante". "Il nous arrivait d’épandre l’engrais et que la pluie tombe le lendemain, emportant tout sur son passage", se souvient-elle.
 
"Mais aujourd’hui avec les alertes de l’Agence nationale de l’aviation civile et de la météorologie (ANACIM) à travers des SMS ou par le canal de radios communautaires, nous savons les moments propices pour épandre notre engrais", renseigne Anna Gaye.

SMD/ASB