La pandémie de Covid-19 rappelle la nécessité de préserver la biodiversité (officiel)
APS
SENEGAL-ENVIRONNEMENT-SANTE

La pandémie de Covid-19 rappelle la nécessité de préserver la biodiversité (officiel)

Dakar, 17 juin (APS) - La pandémie de Covid-19 rappelle l’impérieuse nécessité de préserver davantage les fonctions et services des écosystèmes, a souligné mercredi, Amadou Lamine Guissé, Secrétaire général du ministère de l’Environnement et du Développement durable.
 
S’exprimant à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre la désertification, célébrée cette année dans un contexte particulier de pandémie, M. Guissé a relevé que cette crise sanitaire à caractère zoonotique ’’rappelle cette impérieuse nécessité de préserver davantage la biodiversité’’.
 
Cette édition 2020 est axée sur le thème ’’Les liens entre la consommation, la production et la terre’’ avec comme slogan : ’’Aliments-fourrage-fibres : production et consommation durable’’.
 
Selon le Secrétariat de la convention des Nations unies sur la lutte contre la désertification, ’’un nouveau contrat social pour la nature verrait le genre humain engagé à reconstruire mieux, plus intelligemment et plus fort, dans les années à venir’’, a-t-il rapporté.
 
’’Une telle attitude, estime M. Guissé, serait salvatrice pour l’humanité qui doit de toute urgence en faire son nouveau mode d’être, de travailler, de transformer, de consommer ainsi, réinventer son rapport avec la nature’’.
 
’’Aujourd’hui, nos terres sont affectées par divers types de dégradation comme la salinisation, les érosions hydrique et éolienne, la baisse de la fertilité entre autres, couvrant environ, 34% de l’ensemble des terres du pays’’, a déploré le secrétaire général.
 
Selon lui, ’’pour y remédier, des activités ont été réalisées dans le cadre de la mise en œuvre du PSE-Vert en vue de l’accroissement de la productivité agro-sylvo pastorale et la réduction de la pauvreté’’.
 
Il a également cité ’’l’élaboration et la mise en œuvre de plans d’aménagement des forêts en vue de réduire la pression sur les écosystèmes et d’organiser l’exploitation durable des ressources, l’analyse des mécanismes de dégradation des sols, l’adoption de techniques et mesures de récupération des sols dégradés, entre autres’’.
 
Tous ces efforts contribuent à l’atteinte des Objectifs de développement durable, notamment les ODD 12 et 15, a dit Amadou Lamine Guissé.


SBS/OID/ASB