La FKA veut promouvoir ‘’une économie verte’’ (responsable)
APS
SENEGAL-ENVIRONNEMENT

La FKA veut promouvoir ‘’une économie verte’’ (responsable)

Ziguinchor, 15 juil (APS) – La Fondation Konrad Adenauer (FKA) veut promouvoir "une économie verte" en mettant en valeur toutes les ressources et les forces vives dans une dynamique de développement durable, a indiqué, Ute Bocandé, sa chargée de programmes et conseillère scientifique.

Mme Bocandé s’exprimait, vendredi à Ziguinchor(Sud), lors de l’ouverture d’un atelier de trois jours sur "la relation entre les problèmes de l’environnement et les questions de migrations’’, organisé en partenariat avec l’Agence de presse sénégalaise (APS, publique).

Elle a dit espérer que "les travaux aboutiront aussi à des pistes de réflexion qui aideront à ébaucher des possibilités et des opportunités d’inverser la tendance, de mettre à profit du développement de la région".

Sur le choix du thème, la responsable de la FKA a soutenu que "nul n’a besoin d’être prophète pour prédire des catastrophes environnementales imminentes au Sénégal comme dans le reste du monde".

Ute Bocandé a évoqué le réchauffement climatique parmi d’autres qui selon elle, est "le résultat du non-respect perpétuel de la nature, car depuis des siècles, l’homme vit selon la devise +après moi le déluge+’’.

Elle a aussi fait part d’autres problémes comme ‘’la gestion des ordures, la pollution de l’air et de l’eau et particulièrement, la déforestation qui connaît malheureusement un sinistre record en Casamance’’.

‘’Heureusement, les plus hautes autorités de l’Etat se sont saisies du problème, sinon des pans entiers de la Casamance allaient se transformer en désert bientôt’’, a-t-elle dit.

Le directeur général de l’APS, Thierno Birahim Fall a, de son côté, insisté sur la nécessité de préserver les ressources naturelles en veillant à ce qu’"il y ait une maîtrise de la dynamique de la croissance démographique en vue d’assurer un développement durable".

"Si on se retrouve un jour ou l’autre avec un flux massif de populations cela va créer un déséquilibre dans la répartition des ressources naturelles", a insisté M.Fall.

ASB/PON