L’administration, porte d’entrée de l’éco-geste
APS
SENEGAL-ENVIRONNEMENT-PROMOTION

L’administration, porte d’entrée de l’éco-geste

Dakar, 28 nov (APS) - L’experte Fatoumata Gagny, membre de l’équipe de coordination du projet de promotion des éco-gestes et des modes de consommation durable, a souligné, mardi, à Dakar, la nécessité de sensibiliser l’administration à cette problématique, dans l’espoir de la voir davantage vulgarisée au sein des cellules familiales.

"Les agents de l’administration doivent être le relais au niveau des populations’’, dans la mesure où ils peuvent contribuer à transposer les éco-gestes au sein des cellules familiales ou ailleurs, une fois initiés à cette problématique, a-t-elle déclaré.
 
Pour y arriver, des outils de sensibilisation et de formation doivent être mis en œuvre à travers des affiches et spots, a préconisé Fatoumata Gagny, chef de projet à l’Université Gaston Berger (UGB) de Saint-Louis.
 
"Nous allons travailler de manière collégiale et ainsi opter pour le système de tri sélectif pour atteindre cet objectif’’, a-t-elle indiqué, s’adressant à des journalistes, en marge d’un atelier de lancement de la promotion des éco-gestes et modes de consommation durable.
 
‘’Cette rencontre permet de promouvoir les éco-gestes au niveau de l’administration’’, a-t-elle soutenu, affirmant qu’un diagnostic a montré que cette question n’est jusque-là pas suffisamment prise en charge..
 
Mme Gagny rappelle que l’éco-geste ‘’peut concerner tous les gestes observés pour la protection de l’environnement’’, dont l’économie d’énergie.
 
Selon Fatoumata Gagny, des poubelles seront placées dans les lieux de travail, pour une meilleure vulgarisation du projet auprès des agents de l’administration publique.
 
Dans ce cadre, la gestion des déchets stockés et triés au préalable, se fera par le biais d’entreprises spécialisées dans le recyclage. 
 
‘’Il y a des entreprises aujourd’hui qui s’adonnent à ce genre d’activités mais qui ne peuvent pas accéder à l’administration. C’est pourquoi, il faut réfléchir’’ à la manière de prendre en compte la gestion des déchets provenant des structures publiques, a souligné le chef de projet à l’UGB.
 
SBS//BK