L’AFD accompagne la stratégie de renforcement de compétences pour un développement résilient
APS
SENEGAL-ENVIRONNEMENT

L’AFD accompagne la stratégie de renforcement de compétences pour un développement résilient

Dakar, 20 mai (APS) - L’Agence française de développement (AFD) accompagne les pouvoirs publics dans l’élaboration d’une stratégie nationale intégrant l’adaptation au changement climatique dans le système éducatif, a assuré, jeudi, Géraldine Tardivel, sa coordinatrice régionale pour le Sahel de la facilité ’’Adap’Action’’.

’’L’Agence française de développement est engagée au côté du ministère de l’Environnement et du Développement durable et des ministères sectoriels en partenariat avec les acteurs du secteur, à élaborer une stratégie nationale pour l’intégration des enjeux climat, notamment de l’adaptation au changement climatique dans le système éducatif du Sénégal’’, a expliqué, Mme Tardivel.

Elle s’exprimait en marge du lancement de la stratégie nationale de renforcement des compétences pour un développement résilient face au changement climatique et créateur d’emplois.

La facilité ’’Adapt’Action’’ de l’AFD a vocation à accompagner les pays à mettre en œuvre l’Accord de Paris sur le climat, signé en 2015, et de les appuyer sur les secteurs les vulnérables aux changements climatiques notamment le volet adaptation.

Cette initiative vise à relever le défi de l’opérationnalisation de l’Accord de Paris sur le climat par la mise en œuvre des aspects relatifs à l’adaptation aux changements climatiques des contributions déterminées au niveau national (CDN).

Après constat, ’’nous nous sommes rendu compte qu’il est très important d’intégrer la dimension des enjeux climat dans l’ensemble du secteur éducatif au Sénégal allant de l’enseignement primaire en passant par celui du supérieur mais également la formation professionnelle’’, a t-elle dit.

L’enjeu de cet appui, selon elle, ’’est de bien accompagner ces ministères, de permettre d’avoir demain, de nouveaux emplois aidant les jeunes d’avoir des opportunités d’emplois prenant en compte la dimension de l’environnement et particulièrement des changements climatiques’’.

L’idée, a-t-elle indiqué, est de travailler pendant sept mois, à élaborer ensemble, cette stratégie en collaborant avec le secteur privé pour dénicher leurs besoins par rapport à des propositions d’emplois concrets à la jeunesse l’emploi .

Cet appui va également se faire au cœur des autres régions du pays afin de voir d’autres opportunités d’emplois parce que, les changements climatiques touchent différents les terroirs du pays.

’’Ce ne sont pas les mêmes problématiques en Casamance qu’au Fouta’’, a précisé la coordinatrice régionale Sahel à l’AFD.

Cet accompagnement, selon Mme Tardivel, participe ainsi à la mise en œuvre de la contribution déterminée au niveau national (CDN) du Sénégal, approuvée en 2020, qui cible les secteurs les plus vulnérables aux effets attendus du changement climatique.

’’Il s’inscrit dans la double priorité du Sénégal que représentent le secteur de l’éducation et l’insertion socio-économique notamment des jeunes en proposant d’introduire les enjeux du climat dans le système éducatif à tous les niveaux’’, a expliqué Géraldine Tardivel.

Il s’agit de l’agriculture, l’élevage, la pêche, la santé, les ressources en eau, les infrastructures, la gestion des risques de catastrophes dont les inondations, la biodiversité et l’érosion côtière.

SBS/OID