Kaffrine : Une journée de paysage de l’année lancée à Coumbidia Socé
APS
SENEGAL-ENVIRONNEMENT

Kaffrine : Une journée de paysage de l’année lancée à Coumbidia Socé


Coumbidia Socé (Kaffrine), 15 jan (APS) – Le village de Coumbidia Socé, dans le département de Koungheul (Kaffrine) a abrité, dimanche, la cérémonie de lancement de la journée du paysage de l’année, à l’initiative de l’organisation internationale des amis de la nature engagée à valoriser l’environnement et à apporter des solutions adaptées aux changements climatiques, a appris l’APS.


"Le paysage de l’année est une activité créée en 1989 par l’Internationale des amis de la nature et qui vise à identifier des écosystèmes riches, fragiles mais aussi transfrontaliers pour les mettre en valeur", a expliqué le vice-président de l’association, Mamadou Mbodj.


Cette journée de lancement officielle du paysage de l’année 2018-2019 tenue à Coumbidia Socé sous le thème : "Vivre la justice climatique dans la solidarité", a été présidée par le sous-préfet d’Ida Mouride, Anabi Moussa Touré.


Elle a enregistré la présence des maires du département de Koungheul, du staff de l’organisation internationale des amis de la nature et des populations.


Selon M. Mbodj, par ailleurs, président du réseau africain des amis de la nature et coordonnateur du paysage de la nature, "le paysage de l’année cherche, à travers cet événement qui va durer deux ans, à essayer de faire connaître toute la culture locale, de valoriser l’environnement et d’apporter des solutions au niveau de l’adaptation".


Il expliqué que l’internationale des amis de la nature est une organisation de la société civile qui essaie de mettre en œuvre ses propres programmes, de trouver ses propres ressources pour essayer de contribuer à la protection des climats au niveau international.


M. Mbodj a en outre rappelé que le paysage de l’année 2018-2019 se tient entre le village de Coumbidia Socé (Sénégal) et Diandiaboulé (Gambie) du fait de leurs relations économiques très anciennes.


"Coumbidia Socé et Diandiaboulé du côté Gambien avaient déjà des relations économiques anciennes. Ces deux endroits partagent aussi en commun une forêt qui est très fragilisée à cause de la pression que les populations font sur les forêts", a-t-il indiqué.

Ces deux endroits, a-t-il ajouté, ont également une similitude sur le plan culturel.


"Le choix de ces deux endroits pour le paysage de l’année est fait pour essayer de booster le tourisme qui bat de l’aile et valoriser les cultures locales", a soutenu M. Mbodj.


Cette journée a été l’occasion pour l’internationale des amis de la nature de procéder à un reboisement d’espèces fruitières à Coumbidia Socé dans l’objectif de "lutter contre la pollution, améliorer la nutrition et faire de retombées financières pour les familles de ce village".

MNF/PON