Kaffrine : 8.708 hectares emportés par les feux de brousse cette année
APS
SENEGAL-ENVIRONNEMENT

Kaffrine : 8.708 hectares emportés par les feux de brousse cette année


Kaffrine, 7 déc (APS) – La région de Kaffrine a enregistré cette année 52 cas de feux de brousse qui ont ravagé 8.708 hectares de terre, soit un cas de plus qu’en 2016 où 11.0171 ha ont été emportés a indiqué, jeudi, le chef de service régional des Eaux et forêts de Kaffrine, le lieutenant colonel Oulimata Faye.

"Nous avons cette année 52 cas de feux de brousse contre 51 cas en 2016. Et, de 11.171 hectares brûlés en 2016 nous sommes passés à 8.708 hectares en 2017. Donc, presque nous avons réduit la superficie en moitié", a dit le lieutenant colonel Faye.

Elle s’exprimait lors d’un comité régional de développement (CRD) présidé par le gouverneur Jean Baptiste Coly sur la préparation de la campagne de lutte contre les feux de brousse 2017-2018.


Selon Oulimata Faye, ces feux de brousses sont souvent causés par les transhumants qui viennent camper à Kaffrine et n’atteignent pas le feu derrière eux.


Le débroussaillage des champs et les transporteurs clandestins de charbon de bois provoquent aussi les feux de brousse dans le Ndoucoumane, a-t-elle ajouté.


Et il en résulte, a-t-elle fait observer, des pertes de pâturage et de ligneux qui ont des effets négatifs sur l’environnement ainsi que sur le système de production et sociale.


A Koungheul, a rappelé, Oulimata Faye, "il y a eu un feu qui a ravagé 32 cases et des champs, emporté 2300 kg d’arachides, 2000 kg de mil, 400 kg de sorgho, 15.000 kg de maïs et du mobilier, de l’argent et de la volaille".


Sur les 52 cas de feux de brousse enregistrés en 2017 dans la région de Kaffrine, a-t-elle déploré, "l’origine de seulement 5 cas ont été identifiés dont 3 à Koungheul et 2 à Malém Hodar".


Pour sa part, le gouverneur de Kaffrine, Jean Baptiste Coly a relevé la régression des incendies qui sont passés de "110171 hectares en 2016 nous sommes passés à 8708 hectares en 2017".

"Il y a donc des progrès considérables qui ont été faits. Le travail des agents des eaux et forêts et les campagnes qui ont été menées cette année ont porté leur fruit", a salué Jean Baptiste Coly.


"Nous nous sommes fixés un objectif de moins de 5 hectares de brûlé en 2018 et avec la sensibilisation et l’équipement des différents services nous parviendrons à l’atteindre" a-t-il espéré, appelant les acteurs et les populations à travailler à garder les terres et les derniers massifs forestiers qui existent dans la région de Kaffrine.


Le chef de l’exécutif régional a par ailleurs appelé les collectivités territoriales "à s’impliquer dans la lutte contre les feux de brousse".

"Il y a un amalgame qui se développe à Kaffrine. Les maires disent qu’ils ne sont pas compétents en matière de lutte contre les feux de brousse. Mais nous leur faisons observer que les feux de brousse se déroulent sur des territoires qui relèvent de leur commune. Nous leur demandons donc de participer à la lutte contre les feux de brousse", a-t-il appelé.

MNF/PON