Appel à une mobilisation pour la conservation des écosystèmes
APS
SENEGAL-ENVIRONNEMENT

Appel à une mobilisation pour la conservation des écosystèmes

Dakar, 5 juin (APS) - Abdou Karim Sall, ministre de l’Environnement et du Développement durable, a appelé à une mobilisation pour la conservation des écosystèmes naturels, autant en milieu urbain que rural. 

’’J’en appelle à une mobilisation de tous pour conserver nos écosystèmes naturels, qu’ils soient urbains ou ruraux, au profit des générations actuelles et futures’’, a t-il lancé, vendredi.

M. Sall s’exprimait à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de l’environnement dans la réserve naturelle de la grande Niaye de Pikine (banlieue dakaroise).

Cette journée permet, selon lui, ’’d’apprécier à sa juste valeur, le rôle central de la biodiversité pour notre existence et notre qualité de vie’’.

’’Elle offre l’occasion pour tous les pays de la planète de sensibiliser les populations et renforcer le plaidoyer en faveur de la responsabilité humaine dans la protection de l’environnement’’, a t-il ajouté.

Axée sur le thème ’’Biodiversité et urgence climatique’’, avec comme slogan : ’’C’est le temps de la nature’’, cette 48eme édition, permet aussi de rappeler que le changement climatique, est devenu le symbole de l’urgence environnementale en tant que facteur de dégradation de la biodiversité, a indiqué le ministre.

Parmi les facteurs d’origines anthropiques de cette dégradation, il y a l’utilisation incontrôlée des terres, l’exploitation abusive des ressources naturelles, la pollution des milieux récepteurs et des espèces invasives.

Citant le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE), le ministre a relevé que la perte de biodiversité se fait à un rythme 1000 fois plus élevé qu’à tout autre moment de l’humanité.

De fait, a t-il asouligné, ’’les conséquences pourraient compromettre l’atteinte de 80% des ODD liés à la faim, la santé, la consommation et la production durables, à l’eau, au climat et aux océans (...)’’.

Pour le ministre, le contexte de la pandémie Covid-19 offre l’opportunité d’informer et de sensibiliser les populations ainsi que l’ensemble des acteurs du développement sur le rôle régulateur de la biodiversité dans le maintien de l’équilibre des écosystèmes et de la santé humaine.

D’après le Fonds pour l’environnement mondial (FEM), la pandémie du coronavirus, oblige l’humanité à faire face aux atteintes graves à l’environnement, entrainant la transmission d’agents pathogènes et la propagation de zoonoses avec un impact économique et social négatif pour nos pays, a fait part M. Sall.

C’est tout le sens, selon lui, ’’des efforts entrepris par la communauté internationale et matérialisés au Sénégal dans différentes politiques et stratégies nationales qui ont abouti à la création d’aires protégées variées, à la gestion durable des massifs forestiers, à la protection des ressources marines et côtiers, à la lutte contre la pollution’’. 

La Journée mondiale de l’environnement a été instituée lors de la conférence de l’Organisation des Nations unies sur l’environnement humain, tenue en 1972, à Stockolm (Suède).

SBS/OID/MD