Renforcement des capacités de riposte contre la grippe aviaire
APS
SENEGAL-MALI-ELEVAGE-SANTE-PREVENTION

Renforcement des capacités de riposte contre la grippe aviaire

Kidira, 7 mai (APS) - Des services de la santé et de l’environnement du Sénégal et du Mali ont entamé, lundi, une formation visant à renforcer les capacités de prévention et de riposte contre les foyers d’Influenza aviaire hautement pathogène.
 
Conduite par la FAO, cet exercice conjoint de simulation sur le terrain pour le contrôle de foyers d’Influenza aviaire hautement pathogène se tiendra jusqu’a vendredi à la frontière entre le Sénégal (Kidira) et le Mali (Diboli).
 
Présidant la rencontre, le ministre de l’Élevage et des productions animales, Aminata Mbengue Ndiaye a indiqué que l’exercice conjointe permettra de former les acteurs des deux pays à se préparer à conduire une riposte appropriée et de clarifier leurs rôles et leurs responsabilités en cas de crise.
 
Il s’agira aussi de tester la mise en commun des compétences multidisciplinaires du Sénégal et du Mali dans l’espace frontalier et de sensibiliser les populations locales sur les risques et les mesures de prévention, a-t-elle précisé.
 
"Le développement de l’élevage exige la surveillance épidémiologique intégrée, la prévention et le contrôle harmonisé et coordonnées des maladies à fort impact sanitaire et économique", a dit Aminata Mbengue Ndiaye.
 
Elle a rappelé la stratégie de prévention et contrôle de l’Influenza aviaire hautement pathogène axée sur l’interdiction de l’importation de viande de volailles, d’oeufs de consommation et de matériels avicoles usagés.
 
Le Mali et le Sénégal n’ont encore enregistré aucun cas d’infection due au virus de l’Influenza aviaire hautement pathogène mais la menace est présente, a relevé le représentant de la FAO au Sénégal, Reda Lebtali.
 
Toutefois, ajoute-t-il, entre 2006 et 2010, une vague de foyers d’Influenza aviaire hautement pathogène dus au virus (H5N1) a touché sept pays d’Afrique de l’Ouest (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Ghana, Niger, Nigeria et Togo).
 
Ainsi, des programmes de surveillance, des exercices de simulation ont été effectués et des mesures de restriction aux importations de produits avicoles en provenance de pays infectés ont été prises, a dit le représentant de la FAO.
 

SDI/OID/ASB