FIDAK 2017 : une association mise sur le recyclage pour lutter contre la dégradation de l’environnement
APS
SENEGAL-ENVIRONNEMENT

FIDAK 2017 : une association mise sur le recyclage pour lutter contre la dégradation de l’environnement

Dakar, 18 déc (APS) - Le responsable de l’association d’entraide et de lutte contre la pauvreté "Dames Artistes’’, Papa Ousmane Diop, a souligné, lundi à Dakar, l’importance du recyclage pour lutter contre la dégradation de l’environnement.
 
"Pour atteindre les objectifs de lutte contre le chômage et juguler la dégradation de notre environnement, nous nous sommes réunis en association depuis 2004", a-t-il dit dans un entretien avec l’APS, à l’occasion de la 26ème édition de la Foire internationale de Dakar (FIDAK). 
 
"Rôle et place des foires et expositions dans le développement économique", est le thème de cette manifestation qui accueille l’Egypte comme pays invité d’honneur. 
 
M. Diop a préconisé de recourir au recyclage des pneus jetés et des ordures en plastique pour lutter contre la dégradation de l’environnement dans le quartier de Hann Bel Air, à Dakar. "Nous recyclons des pneus qui ne sont plus utilisés, ensuite nous leur donnons une forme artisanale", a-t-il affirmé. Il a souligné que son association forme des jeunes et des femmes en teinture, en batik, en sérigraphie etc., en mettant un accent particulier sur le recyclage.
 
Les pneus recyclés, a-t-il fait savoir, sont fabriqués pour la plupart en salons de jardin, vérandas et salles de séjour par des jeunes qui sont formés par l’association. Selon lui, dans la mesure où ces objets ne peuvent pas être brûlés dans la nature, il faudrait procéder à leur recyclage pour en faire des salons confortables. 
 
"On prend des pneus avec lesquels on associe d’autres matières, notamment du linge, des chaussures, pour donner plus de forme au fauteuil", a expliqué le responsable de l’association d’entraide et de lutte contre la pauvreté "Dames Artistes’’.
 
Pour lui, au lieu de créer des espaces verts avec des briques ou des choses dures, il serait mieux d’utiliser ces pneus pour ne pas dépenser beaucoup d’argent. Papa Ousmane Diop a toutefois regretté le manque d’accompagnement du ministère de l’Environnement pour la vulgarisation de ce travail, sur toute l’étendue du territoire national.
 
L’association expose à la FIDAK différents articles tirés des objets récupérés, notamment des lampes avec des tasses à jeter ou des bouteilles recyclées, ainsi que des coffres à base de papiers journaux ou des briques de lait et des pots de fleurs avec de vieux vêtements recyclés.

AMN/MK/ASB/ASG