APS
SENEGAL-ENVIRONNEMENT

"Ziguinchor étouffe", selon le directeur de cabinet d’Abdoulaye Baldé

Ziguinchor, 15 juil (APS) - La commune de Ziguinchor ’’étouffe’’ et "ne dispose quasiment plus d’espace, ni de rizières, encore moins de forêts", a déploré, vendredi, le directeur de cabinet de l’édile de la capitale sud, Alioune Badara Ndiaye.


"La population citadine, pour habiter et survivre, s’adonne au déboisement des espaces forestiers, à la coupe de bois d’œuvre, à la carbonisation et à l’occupation de zones non habitables’’, a-t-il dit.


Selon lui, cette situation a "accéléré le changement climatique constaté à travers les effets nocifs (de) l’air ambiant affectant la santé et le bien-être de l’homme".


M. Ndiaye prenait part à un atelier de partage d’expériences sur les relations entre les problèmes de l’environnement et la question des migrations, initié à Ziguinchor par l’Agence de presse sénégalaise (APS) et la Fondation Konrad Adenauer (FKA),


Le directeur de cabinet du maire de Ziguinchor a par ailleurs déploré la diminution de la productivité des écosystèmes naturels, notamment le faible rendement agricole, l’ensablement et la salinisation des rizières, ainsi que la dégradation des ressources forestières.


Aussi l’’acte 3 de la décentralisation offre-t-il "aujourd’hui à la commune de Ziguinchor, l’espace adéquat pour construire les bases de la territorialisation des politiques publiques’’, a indiqué Alioune Badara Ndiaye.


"Cela a incité la commune à entreprendre un aménagement participatif de quelques sites pour rendre la ville encore plus attrayante et booster en même temps le secteur touristique", a-t-il ajouté.


Dans cette perspective, la mairie prévoit, sur la baie de Boudody, l’aménagement d’un site dit Promenade des Ziguinchorois, a renseigné M. Ndiaye.


De l’avis du directeur de cabinet du maire de Ziguinchor, Il urge par ailleurs "d’étudier le cas des unités industrielles le long du fleuve, sans aucun système d’épuration et qui déversent leurs produits dans le fleuve".


 "Dans le cadre de la gestion des déchets, il est urgent de mettre en place des décharges contrôlées avec un système de collecte, de tri […] et articuler ce système à des modes de valorisation par le recyclage des matières plastiques et la transformation des biodégradables", a suggéré le directeur de cabinet du maire.


 LTF/ASB/BK