COP 22 :
APS
SENEGAL-MONDE-ENVIRONNEMENT-BILAN

COP 22 : "Des acquis notables sont obtenus dans les négociations" (officiel)

De l’envoyée spéciale de l’APS : Sokhna Bator Sall
 
Marrakech, 17 nov (APS) - La secrétaire générale du ministère sénégalais de l’Environnement et du Développement durable, Ramatoulaye Dieng Ndiaye, a fait état jeudi d’acquis ’’notables’’ obtenus dans le cadre de négociations engagées à Marrakech (Maroc), pour le compte de la 22e conférence des parties (COP22) de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (7-18 novembre).
 
"Des acquis notables ont été obtenus dans le cadre des négociations sur le climat avec l’engagement de nos présidents notamment (...)’’, a-t-elle déclaré au cours d’un panel initié pour "concertation francophone" sur cette problématique.
 
Les résultats auxquels sont parvenus les négociateurs concernent "la limitation de l’augmentation de la température en dessous de 2°C, la révision régulière des contributions déterminées au niveau national (CDN)", sans compter la mise à disposition de "ressources financières pour appuyer les pays en voie de développement à mettre en œuvre les CDN", a indiqué Mme Ndiaye, sans plus de détails.
 
Dans cette optique, l’Initiative 3 S (Soutenabilité, Stabilité, Sécurité) "est considérée comme une solution permettant d’éviter que les risques climatiques ne deviennent des catastrophes", a expliqué la secrétaire général au ministère de l’Environnement et du Développement durable.
 
"Ces risques peuvent même entrainer d’autres effets allant dans le sens de compromettre la durabilité des efforts de développement", a souligné Ramatoulaye Dieng Ndiaye. 
 
L’Initiative 3S a été mise en place et est portée par les gouvernements du Sénégal et du Maroc, en collaboration avec le secrétariat des Nations unies sur la lutte contre la désertification.
 
Elle part du postulat selon lequel "en absence d’une politique cohérente et coordonnée" dans ce domaine, les dirigeants africains qui auront "du mal à assurer une coexistence pacifique entre les peuples et garantir durablement la stabilité et la sécurité au sein des Etats".
 
"J’invite la communauté francophone à soutenir cette iniitatitive", a dit la secrétaire générale du ministère sénégalais de l’Environnement et du Développement durable, avant de saluer les efforts fournis par les organisateurs de la COP 22, pour mettre à la disposition des décideurs, la note de décryptage et les bulletins francophones pour "suivre tous les jours les différentes négociations en français".
 
SBS/BK