Le prochain forum mondial de l’eau ancré sur les principaux défis (organisateurs)
APS
SENEGAL-MONDE-HYDRAULIQUE

Le prochain forum mondial de l’eau ancré sur les principaux défis (organisateurs)

Dakar, 14 juil (APS) - Le prochain forum mondial de l’eau sera ancré sur les principaux défis du Sénégal, de l’Afrique et du monde, a indiqué, mardi, Abdoulaye Sène, Secrétaire exécutif du comité préparatoire de cette rencontre internationale prévue à Dakar.

’’L’ambition du Sénégal et du conseil mondial de l’Eau est d’organiser un forum efficace aux plans social, politique, économique (...) un forum contextualisé, global et de proximité, ancré sur les principaux défis de l’eau du Sénégal, de l’Afrique et du monde entier’’, a indiqué M. Sène, lors d’une conférence virtuelle.

Le 9e Forum de l’eau, prévu du 22 au 27 mars 2021 à Dakar, est axé sur le thème : ’’La sécurité de l’eau pour la paix et le développement’’. 

Cette rencontre qui sera organisée pour la première fois en Afrique sub-saharienne réunira des participants de tous les niveaux et domaines, y compris de la politique, les institutions multilatérales, les milieux universitaires, la société civile et le secteur privé. 

Au fil des années, le nombre de participants est passé de quelques centaines à des dizaines de milliers de représentants de la communauté internationale et des pays hôtes.

Le Forum est organisé tous les trois ans depuis 1997 par le conseil mondial de l‘eau, en partenariat avec un pays hôte. Il offre une plate-forme où la communauté de l’eau et les décideurs clés peuvent collaborer et établir des plans d’action à long terme sur les défis de l’eau autour du monde.

Le Forum ’’Dakar 2021’’ abordera ’’les enjeux globaux de l’eau pour l’homme et la nature, aujourd’hui et demain’’, selon Abdoulaye Sène.

Il a assuré que ’’l’ambition est d’accélérer la concrétisation efficace de l’agenda mondial de l’eau, qui conditionne l’atteinte des objectifs de développement durable, en particulier en Afrique, un continent où, l’eau est vitale et critique pour le développement’’.

Le Forum, a t-il souligné, ’’devra renforcer les actions en Afrique et dans le monde, pour l’accès universel à l’eau et à l’assainissement au regard des progrès faibles et fragiles, des pressions croissantes liées au défi climatique, à la démographie galopante, à l’urbanisation non contrôlée, aux pollutions, entre autres’’.

Selon lui, il s’agit ’’de lutter contre la pauvreté et de redonner espoir à ces centaines de millions de personnes privées de l’essentiel, particulièrement en Afrique, en Asie et en Amérique latine’’.

Le Secrétaire exécutif a souligné que le Forum s’articule autour de trois composantes dont un processus inclusif décloisonné multi-acteurs avec l’ensemble des parties prenantes devant intervenir dans les groupes de travail.

Il y a aussi un sommet des chefs d’Etats, de gouvernements et de grandes institutions internationales pour ’’lancer un message et une initiative politique historique, en vue de catalyser les actions notamment pour la réalisation rapide de l’accès universel à l’eau et à l’assainissement’’.

M. Sène a evoqué la mise en œuvre de l’initiative ’’Dakar 2021’’ qui vise, durant la phase préparatoire, à ’’sélectionner des projets pertinents, innovants, reproductibles, produisant des résultats à court terme, à impact durable autour des priorités du forum’’.

Le Secrétaire exécutif a assuré que la situation actuelle relative à la pandémie de la Covid-19 ’’n’a pas empêché de poursuivre la préparation du forum en adoptant de nouvelles méthodes de travail, notamment pour la mobilisation des acteurs nationaux et internationaux’’.

Des visioconférences ont été ainsi organisées régulièrement ces derniers mois.

Selon Abdoulaye Sène, ’’l’ambition est de faire ainsi de Dakar 2021, un forum des réponses, un forum hautement politique de mobilisation et de démonstration de résultats’’.

 

SBS/OID