Changement climatique : Ottawa réitère son engagement à accompagner la transition des plus vulnérables
APS
AFRIQUE-CANADA-ENVIRONNEMENT

Changement climatique : Ottawa réitère son engagement à accompagner la transition des plus vulnérables

Dakar, 23 oct (APS) - Le Canada, par la voix de son ambassadeur au Sénégal, Lise Filiatrault, a réitéré sa volonté de soutenir la transition des pays africains les plus vulnérables aux effets climatiques, vers une économie à faible émission en carbone.

Le Canada est "résolu à lutter contre les changements climatiques et on s’est engagé avec force à faire face, à soutenir les communautés les plus vulnérables à faire face et à s’adapter à ces défis en vue d’atténuer les impacts et faciliter la transition vers une économie à faible émission en carbone", a déclaré la diplomate canadienne.
 
Mme Filiatrault s’exprimant lors d’une réception organisée lundi à Dakar, en marge de l’ouverture d’une session de formation de trois jours sur les changements climatiques, à l’intention de 15 négociatrices francophones de la région subsaharienne.
 
Dans cette perspective, le Canada s’est associé à la France et à l’Institut de la Francophonie pour le développement durable (IFDD) pour accompagner les négociatrices francophones d’Afrique subsaharienne, a souligné Mme Filiatrault.
 
"Le Canada et la France ont été sensibles à cette problématique, ce qui explique notre action concrète qui se déroule pour le bénéfice des négociatrices du climat", a-t-elle dit, insistant sur la nécessité d’agir dans le domaine des changements climatiques.
 
"Nous restons toujours engagés pour faire en sorte que les femmes puissent participer aux décisions en matière de changement climatique", a assuré Lise Filiatrault.
 
Elle rappelle que "plusieurs initiatives sont mises en œuvre par le Canada" au Sénégal, dans le secteur de l’environnement et des changements climatiques, citant diverses actions s’inscrivant dans le volet adaptation.
 
"Ces mêmes initiatives, a-t-elle fait remarquer, sont déployées dans d’autres pays africains pour encourager les investissements privés dans le secteur des énergies renouvelables dans le cadre de l’initiative de l’Afrique sur les énergies renouvelables".
 
Il y a aussi que le Canada apporte son "soutien aux femmes afin d’améliorer la résilience de leur culture, l’accès à l’eau, aux ressources naturelles ainsi que leur participation à la prise de décision en matière d’environnement et dans le secteur des énergies renouvelables", a signalé la diplomate canadienne.
 
Selon Lise Filiatrault, le Canada attend des femmes qu’elles deviennent "des acteurs de changements, en participant activement à la conception et à la mise en œuvre de toutes initiatives d’adaptation aux changements climatiques et d’atténuation" de ses effets.
 
Elle estime que pour cela, "les femmes sont de puissants agents’’ pour "faire progresser les actions relatives aux changements climatiques, à la pollution, à la dégradation de l’environnement entre autres".
 
Les participantes à cet atelier prévu du 22 au 25 octobre, pourront développer leurs compétences en développement de politiques et négociations en vue de la 24ième Conférence des Parties (COP24), en décembre prochain (3-14) à Katowice, en Pologne.
 

SBS/BK