Lancement de
APS
SENEGAL-ENVIRONNEMENT-PUBLICATION

Lancement de "Ben agro", un magazine sur le bien-être nutritionnel

Dakar, 17 juil (APS) - ‘’Ben Agro’’, un nouveau magazine panafricain sur le bien-être nutritionnel et l’agro alimentaire, a été lancé, samedi, à Dakar, par une équipe de journalistes africains, sous l’égide du ministre de l’Environnement et du Développement durable, a constaté l’APS.
 

‘’C’est le début d’une belle histoire de communication avec le monde de l’agrobusiness africain’’, a salué le ministre de l’Environnement, Abdoulaye Baldé, en présidant le lancement de cette publication. Au regard des défis africains majeurs auxquels les dirigeants africains sont confrontés, a-t- il souligné, on peut dire que la thématique est pertinente et l’initiative noble.

‘’Je pense à l’autosuffisance alimentaire qui est l’un des défis de développement commun à nos peuples’’, a dit le ministre, relevant la place de l’agrobusiness dans le plan Sénégal. A ce propos, il a déclaré que le chef de l’Etat compte bâtir une agriculture moderne et suffisamment productive, afin d’atteindre l’autosuffisance alimentaire.

Selon Abdoulaye Baldé, ‘’ce magazine est une plateforme d’informations et d’échanges pour relayer toute l’actualité africaine relative à la filière agro-alimentaire en Afrique et aux avancées enregistrées à chaque étape de son évolution".

‘’Il s’agit d’un creuset d’informations, d’échanges et d’analyse, autant pour les citoyens que pour les gouvernants dans la prise de décisions impactant la vie des populations africaines’’, a-t-il magnifié.

La ligne éditoriale de ce magazine porte sur le bien-être, l’environnement et l’agriculture, a indiqué son directeur de publication, Roland Dahéfa, à l’occasion du lancement de ce premier numéro axé sur ‘’’l’énigme des OGM’’ en Côte d’Ivoire, au Bénin et au Burkina Faso.

‘’Le magazine est né pour prendre cette ligne éditoriale, parce que la plupart des économies africaines est soutenue par l’agriculture", a expliqué M. Dahéfa selon qui la communication est devenue un substrat de la démocratie et du développement.

Porté par un groupe de journalistes africains, le magazine sera pour l’année 2016 présent dans huit pays africains : Bénin, Togo, Sénégal, Niger, Centrafrique, Burkina Faso, Gabon, Côte d’Ivoire. Il sera aussi mis en circulation dans deux pays européens : la France et la Belgique.

Il comportera plusieurs rubriques avec un ‘’grand dossier’’ basé sur l’investigation sous forme d’une enquête bien approfondie. Pour le premier numéro, ce grand dossier est consacré aux organismes génétiquement modifiés (OGM). Entre autres rubriques, il y a également un focus sur le Sénégal, qui parle des produits locaux et où la parole est donnée aux spécialistes de l’agro alimentaire pour tenir en haleine le consommateur sénégalais.

Le bimensuel comporte également une autre rubrique qui se veut le coin des techniciens. ‘’Elle donne la parole à un spécialiste qui nous apprend comment il faut manger’’, détaille le directeur de publication.

Dans la rubrique dite ‘’Portrait’’, les promoteurs se proposent d’aller à la rencontre d’un homme ou d’une femme dont les actions auraient impacté le secteur agricole. ‘’Pour cette parution, cette rubrique est dédiée au ministre sénégalais de l’Environnement et du Développement durable‘’, a indiqué Roland Dahéfa.

Expliquant le choix porté sur le Sénégal pour lancer cette parution, M. Roland a déclaré qu’il est un phare, une vitrine ouest-africaine qui accroche plus d’un.

‘’Lorsque le président Macky Sall parle de Plan Sénégal émergent, nous pensons que ce magazine est de plain-pied dans cela’’, a estimé le directeur de publication. Pour lui, ‘’l’émergence d’une nation forte passe forcément par le développement de l’agriculture’’.

SBS/ASG