Badara Samb, vice-président du conseil départemental de Louga, porte la voix du Sénégal à la pré-COP
APS
MONDE-ENVIRONNEMENT

Badara Samb, vice-président du conseil départemental de Louga, porte la voix du Sénégal à la pré-COP

Louga, 2 oct (APS) - Le premier vice-président du conseil départemental de Louga, Badara Samb, a suggéré plusieurs recommandations au nom du Sénégal, lors de la réunion préparatoire de la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques (COP26), ouverte jeudi à Milan, en Italie.

Les recommandations suggérées par M. Samb lors de son intervention portent globalement sur la mise en place de "stratégies de résilience contre les changements climatiques’’.

"Les changements climatiques constituent un défi majeur dans la mise en œuvre des stratégies de développement territorial", a souligné Badara Samb, dont un extrait de l’intervention a été transmis à l’APS.

Diverses questions liées au changement climatique et à la problématique de la réduction des émissions de gaz à effets de serre sont au menu de cette rencontre de trois jours, qui représente le Sénégal à cette pré-conférence à laquelle participent une cinquantaine de pays.

M. Samb, chargé des ressources humaines au conseil départemental de Louga et membre du Forum africain des managers territoriaux, a suggéré la mise en place de stratégies permettant d’aller vers des territoires moins émetteurs de gaz à effets de serre" pour plus de résilience au changement climatique.

Selon lui, le monde se trouve confronté au ’’défi’’ de ’’s’adapter" et d’intégrer les questions de changement climatiques dans les institutions.

Il a également proposé la tenue de sessions de renforcement de capacités au profit des acteurs concernés ainsi que des activités de partage d’expériences.

’’Nous devons mettre en place des projets d’intégration et d’adaptation au changement climatique dans le développement durable avec des objectifs spécifiques, mesurables, atteignables et réalisables dans le temps en tenant compte de l’environnement et des politiques de reboisement’’, a-t-il dit.

Il a donné à ce sujet l’exemple de Louga, collectivité du nord-ouest du Sénégal dont il est le premier vice-président du conseil départemental.

La 26e conférence des Nations unies sur les changements climatiques COP 26, se tiendra du 1er au 12 novembre prochains à Glasgow, en Écosse.
 

SK/BK