A Vélingara Ferlo, l’exploitation forestière nourrit les conflits entre transhumants et autochtones
APS
SENEGAL-ENVIRONNEMENT

A Vélingara Ferlo, l’exploitation forestière nourrit les conflits entre transhumants et autochtones

Vélingara Ferlo, 13 juin (APS) - L’exploitation forestière représente l’une des plus grandes contraintes dans l’arrondissement de Vélingara-Ferlo, où elle contribue à la résurgence des traditionnels conflits entre transhumants et autochtones, indique Cherif Bocar Sy, responsables des projets et programmes du centre d’études de recherche et de formation en langues africaines (CERFLA).
 
L’exploitation forestière entraine une multiplication des fours de charbon, des hameaux en même temps qu’elle favorise le processus d’installation des grands agriculteurs, a-t-il dit lors d’un atelier d’élaboration d’une convention locale pour la commune de Vélingara Ferlo.
 
Tous ces facteurs multiplient les conflits traditionnels qui éclataient entre transhumants et autochtones.

Selon lui, cette situation a amené le conseil municipal à solliciter le CERFLA en vue de trouver une solution à cette épineuse question.


ADS/ASG/BK