’’Une banque de données exhaustive’’ pour lutter contre les inondations (Abdou Karim Sall)
APS
SENEGAL-COLLECTIVITES-ENVIRONNEMENT

’’Une banque de données exhaustive’’ pour lutter contre les inondations (Abdou Karim Sall)

Dakar, 26 août (APS) - Le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Abdou Karim Sall, a recommandé jeudi à Dakar la mise en place d’une "banque de données exhaustive", en vue de mieux mesurer les risques liés aux inondations.
 
Cette recommandation fait partie de plusieurs stratégies évoquées par M. Sall pour davantage surveiller les inondations et évaluer leur impact en termes de pertes et dommages pour les populations.
 
Le ministre de l’Environnement était auditionné par le Haut conseil des collectivités territoriales (HCCT), dans le cadre de sa troisième session ordinaire de l’année 2021, sur le thème "Environnement, changement climatique et collectivités territoriales : Quelles nouvelles perspectives pour un développement durable ?"
 
A cette occasion, il a recommandé de "mettre en place une banque de données exhaustive permettant de connaître les risques liés aux inondations, les localiser, les surveiller et évaluer leur impact en termes de pertes et dommages pour les populations".
 
Abdou Karim Sall a aussi recommandé "la poursuite des efforts de mobilisation des financements nécessaires pour la mise en œuvre des investissements et des opérations d’entretien, de maintenance et de gestion des ouvrages existants".
 
Selon lui, il faut également "valoriser les résultats de la recherche en capitalisant les informations sur les risques d’inondations, leur évolution dans le temps et dans l’espace, leurs conséquences sur la vulnérabilité de l’homme et de son milieu".
 
"Il faut mettre en place sous ancrage institutionnel, une entité existante au ministère des Collectivités territoriales, un dispositif de soutien pérenne, à la mobilisation des ressources qui joue le rôle d’interface entre le niveau national et le niveau local", a suggéré Abdou Karim Sall.
 
Il a en plus recommandé le renforcement du rôle du comité régional de lutte contre les intempéries et l’institutionnalisation de ses interrelations avec le comité national, en vue de l’élaboration d’un plan d’action.
 
Abdou Karim Sall a en outre assuré que le gouvernement veille à ce que "tous les projets et programmes du Sénégal soient durables et respectueux de l’environnement".
 
Le ministère de l’Intérieur, sur instruction du chef de l’Etat, a annoncé dimanche dernier le déclenchement du Plan national d’organisation des secours, dans le cadre de la lutte contre les inondations.
 
De nombreux quartiers de Pikine, Keur-Massar et Rufisque, dans la grande banlieue de Dakar et certaines localités de l’intérieur du pays dont la ville religieuse de Touba (centre), font face aux conséquences des inondations consécutives aux récentes fortes pluies tombées un peu partout à travers le Sénégal.
 
Depuis le lancement du plan Orsec, les opérations d’évacuation des eaux des concessions et différentes artères et endroits inondés se poursuivent.
 
Selon la présidente du Haut conseil des collectivités territoriales, Aminata Mbengue Ndiaye, son institution a auditionné, sur cette question, plus de 15 structures, ainsi que des experts, des spécialistes, des ONG de nombreux partenaires, sans compter le ministère de l’Environnement et du Développement et ses divers services.


SG/ASG