Quatre barques offertes par l’AFD pour la surveillance des aires marines protégées
APS
SENEGAL-ENVIRONNEMENT

Quatre barques offertes par l’AFD pour la surveillance des aires marines protégées

Dakar, 30 avr (APS) - L’Agence française de développement (AFD) a remis vendredi quatre barques d’un coût global de 66 millions de francs CFA au ministre de l’Environnement, Abdou Karim Sall, pour aider le Sénégal à surveiller ses aires marines protégées.
 
Les barques sont destinées aux aires marines protégées de Bamboung et de Sangomar, dans la région de Fatick (centre), de Niamone et de Kassa, dans la région de Ziguinchor (sud), a précisé M. Sall lors de leur réception.
 
Le ministère va s’en servir pour ‘’relever le niveau d’efficacité de la gestion de ces sites’’, a-t-il expliqué. 
 
Le Sénégal a obtenu ce don de l’AFD dans le cadre d’un projet de protection des aires marines protégées. 
 
Les barques vont permettre aux services de l’environnement de restaurer la mangrove et de densifier les aires marines protégées, selon Abdou Karim Sall. 
 
Le Sénégal dispose, dans le delta du Saloum et en Casamance (sud), de mangroves d’importance mondiale, a-t-il souligné. ‘’Ces deux zones concentrent près de 150.000 hectares de mangrove qui subissent de fortes pressions’’, a-t-il dit. 
 
Selon le ministre de l’Environnement et du Développement durable, la mangrove a perdu près de 45 % de sa surface en moins de trente ans, en Casamance. 
 
Dans le delta du Saloum, des pertes importantes de mangrove, environ 30 % des superficies, ont été relevées en quinze ans, a-t-il indiqué.
 
A la disparition d’une partie de la mangrove s’ajoute la baisse de la pluviométrie et la hausse de l’évaporation, qui accroissent la salinité de l’eau et l’acidification des terres, a signalé Abdou Karim Sall. 
 
‘’Les efforts fournis ont abouti à la restauration d’une importante partie de la mangrove, avec la création d’aires marines protégées, et à la mise en place de cadres de concertation tels que les comités de gestion’’, s’est-il réjoui, rappelant que le Sénégal a élaboré ‘’une stratégie nationale’’ de protection de ses aires marines.
 
Selon M. Sall, le chef de l’Etat a décidé en 2020 de créer de nouvelles aires marines protégées à Gorée (ouest) et dans la région de Ziguinchor. Macky Sall a ‘’régularisé’’ celle de la Somone (ouest) et a étendu les limites de celle du Gandoul (nord), a-t-il rappelé.


SBS/ASG/ESF