Résilience aux changements climatiques : des projets financés à hauteur de 850 millions à Kaffrine
APS
SENEGAL-ENVIRONNEMENT

Résilience aux changements climatiques : des projets financés à hauteur de 850 millions à Kaffrine

Kaffrine, 31 mai (APS) – Au total, 65 projets destinés à renforcer la résilience des populations face aux changements climatiques portant sur un montant global de 850 millions de francs Cfa ont été réalisés à Kaffrine (centre) dans le cadre du Projet de décentralisation des fonds du climat (DFC), a révélé jeudi Bara Guèye, directeur général de IED-Afrique.

‘’En trois ans, le projet a investi 850 millions de francs dans la région de Kaffrine. Cette somme a permis de réaliser 65 projets dans l’ensemble des collectivités territoriales de cette région’’, a-t-il notamment déclaré.

Le directeur général de IED-Afrique, une organisation non gouvernementale intervenant dans le secteur de l’environnement et du développement durable s’exprimait à l’issue d’un forum régional de deux jours portant sur le thème de la résilience aux changements climatiques.

Les 65 projets financés dans le cadre de la résilience aux changements climatiques, dans la région de Kaffrine, ont été déclinés en 75 investissements dans les secteurs de l’agriculture, de l’élevage, de la santé, de la foresterie, de l’accès à l’eau, de l’éducation entre autres, a fait savoir M. Guèye.

Des élus locaux de la région, des représentants d’associations et d’organisations communautaires de base, et de structures techniques ont pris part à cette manifestation présidée par l’adjoint du gouverneur de Kaffrine chargé du développement, Cheikh Ndiaye.

‘’Cette rencontre a été l’occasion de partager les résultats de la première phase du projet DFC et de réfléchir sur l’ensemble des défis auxquels nous avons eu à faire face durant sa première phase tout en nous projetant vers l’avenir’’, a expliqué le directeur IED Afrique.

‘’L’atelier nous a aussi permis de partager avec les parties prenantes les objectif de la phase d’extension du projet DFC (15 mois) et de pouvoir discuter avec elles sur les modalités de planification et sur les critères de choix des investissements qui pourront être appuyés pendant cette phase d’extension ‘’, a-t-il ajouté.

De nombreux bénéficiaires des retombées des projets financés ont, au cours des échanges, témoigné des effets positifs notés dans le renforcement des moyens de subsistance des communautés grâce à cette initiative du DFC.

Ce projet accompagne également les collectivités locales dans la mise en place de dispositifs de financement permettant d’investir dans des secteurs susceptibles de contribuer au renforcement de la résilience des communautés, a-t-on appris lors du forum.

MNF/AKS