Une grève des aiguilleurs paralyse le trafic à l’AIBD
APS
SENEGAL-TRANSPORT-HUMEUR

Une grève des aiguilleurs paralyse le trafic à l’AIBD

Dakar, 15 déc (APS) - Le trafic est perturbé depuis jeudi soir à l’Aéroport international Blaise Diagne (AIBD) de Diass à cause d’une grève de 24heures déclenchée par les aiguilleurs du ciel qui réclament de meilleures conditions de travail.



‘’Effectivement, depuis minuit, nous sommes en grève de 24h renouvelables’’, a dit, Alioune Sène, président de l’Association professionnelle des contrôleurs aériens du Sénégal, dans un entretien avec l’APS, précisant que le syndicat des aiguilleurs du ciel au Sénégal (SACS) avait déposé un préavis de grève depuis le 22 novembre dernier.



L’AIBD a été inauguré jeudi dernier par le président Macky Sall, en présence de ses homologues du Gabon Ali Bongo Ondimba, de la Gambie Adama Barrow et de la Guinée-Bissau José Mario Vaz et du Premier ministre de Sao Tomé-et-Principe Patrice Trovoada.



Plusieurs personnalités sénégalaises et étrangères ont assisté à la cérémonie qui marque le démarrage de l’AIDB qui remplace l’aéroport international Léopold Sédar Senghor de Dakar Yoff devenu un aéroport militaire.


M. Sène a noté que les contrôleurs aériens espèrent à travers cette grève, ouvrir des négociations avec le gouvernement qui leur permettront d’avoir ‘’le minimum de conditions pour faire correctement’’ leur travail consistant à guider les avions



‘’L’aéroport se trouve à 50 km de Dakar. On ne peut pas permettre qu’un contrôleur fasse deux heures ou trois heures de temps pour venir travailler. Un contrôleur fatigué qui vient à la tour de contrôle devient un danger pour la navigation aérienne’’, a martelé le président des contrôleurs aériens du Sénégal.



‘’Nous n’allons plus jamais accepter que des gens négligent nos positions pour qu’à la fin des catastrophes se produisent. Pour cela, nous sommes en mouvement. Si les gens nous mettent dans de meilleures conditions de travail, nous allons lever le mot d’ordre de grève’’, a-t-il dit.



‘’Nous gérons la plateforme aéroportuaire. Quand un passager rate son travail son vol ou il a un problème, il s’adresse directement à l’Aéroport international Blaise Diagne. Nous ne gérons pas les revendications des aiguilleurs du ciel. Elles sont gérées par le top-management de l’ASECNA’’, a précisé Tidiane Tamba de la cellule de communication de l’AIBD, dans un entretien avec Radio Sénégal (publique).



Dans un communiqué transmis à l’APS, LAS, la société de gestion de l’AIBD, souligne que ‘’depuis vendredi 15 décembre, zéro heure, le trafic aérien de l’Aéroport International Blaise Diagne est interrompu’’.



‘’Cette situation est la conséquence d’un mouvement de grève des contrôleurs aériens de l’Agence de la Sécurité de la Navigation Aérienne (ASECNA)’’, explique t-elle, rappelant qu’"un préavis a été déposé jusqu’à ce soir 23.59’’.



Dans son communiqué, LAS ‘’s’estime victime de cette situation et déplore les conséquences de ce mouvement, qui impacte fortement l’image du Sénégal, ainsi que le service rendu aux passagers et aux compagnies aériennes’’.

OID/ASB/ASG