Progression de 6% du trafic aérien de l’AIBD (BAD)
APS
SENEGAL-TRANSPORTS-AVIATION

Progression de 6% du trafic aérien de l’AIBD (BAD)

Dakar, 28 déc (APS) – L’aéroport international Blaise Diagne de Diass (AIBD), inauguré le 7 décembre 2017, a enregistré une progression de 6% de son trafic aérien et accueilli plus d’un million de passagers, a appris l’APS.
 
L’AIBD a connu une progression de 6% de son trafic aérien avec plus d’un million de passagers entre décembre 2017 et juillet 2018, indique la Banque africaine de développement (BAD) dans une note intitulée "’Sénégal : aéroport international Blaise Diagne : décollage vers le futur".
 
La ministre des Transports aériens et du Développement des infrastructures aéroportuaires, Maïmouna Ndoye Seck faisait état, lors de la cérémonie de remise du certificat d’aérodrome de l’AIBD, de 2 109 611 passagers à la date du 31 octobre 2018.
 
Mme Seck indiquait également que la plateforme aéroportuaire a enregistré près de 25 000 mouvements d’aéronefs et plus de 30 000 tonnes de fret.
 
"Les recettes fiscales sont en hausse avec plus de 4,6 millions d’euros (plus de 3 milliards de frs CFA) encaissées entre décembre 2017 et juin 2018" dans ce nouvel aéroport qui emploie 427 personnes dont 197 femmes, indique l’institution financière africaine a fait noter que
 
La BAD dit également dans cette note publié jeudi par son Bureau de Dakar, avoir dénombré 5000 emplois indirects, ajoutant que "36 compagnies aériennes ont desservi Blaise Diagne contre 32 à l’aéroport militaire Léopold Sédar Senghor".
 
"L’aéroport international Blaise Diagne, d’une capacité d’accueil de trois millions de passagers par an (...) représente un bond qualitatif dans le transport aérien régional, qui pourrait faire du pays un hub en Afrique de l’Ouest, aux côtés du Ghana, du Nigeria et de la Côte d’Ivoire", renseigne la même source.
 
La BAD rappelle que "l’ouvrage bâti sur une superficie de 4 500 hectares – avec un terminal passager de 42 000 mètres carrés et un terminal de fret de 12 800 mètres carrés – constitue une fierté pour les Sénégalais".
 
"L’aéroport Blaise Diagne, dont les travaux auront duré dix ans, est conçu pour accueillir les plus gros avions long-courriers du monde – Airbus A380, Boeing 787 – grâce à une piste de 3,5 kilomètres de long et 75 mètres de large. Il répond aux toutes dernières normes internationales en matière de sûreté et de sécurité aériennes", précise-t-elle encore.
 
Le directeur pays de la BAD au Sénégal, Serge Marie Nguessan fait remarquer qu’"à travers le financement d’un aéroport de cette taille, la Banque fait preuve de son engagement en faveur de l’intégration sous régionale, l’une de ses cinq priorités, les High 5".
 
"Plus qu’un ouvrage prestigieux, cette infrastructure aéroportuaire constitue un pôle d’opportunités économiques pour le Sénégal, et en premier lieu, pour son secteur touristique", a-t-il ajouté.
 
 "Dakar s’attend à une forte hausse du trafic de passagers. Et le pays compte sur la mise en place prochaine d’un Centre africain de maintenance aérienne et sur l’ouverture d’un centre intégré de formation aéroportuaire à l’université Moctar Mbow de Diamniadio, toute proche, pour faire de son aéroport un passage obligé au niveau sous régional", a-t-il assuré.

PON/ASB