Pose de la première pierre du futur siège de Dakar Dem Dikk
APS
SENEGAL-TRANSPORT

Pose de la première pierre du futur siège de Dakar Dem Dikk

Dakar, 16 sept (APS) - Le ministre des Transports terrestres et du désenclavement, Mansour Faye, et le Directeur de Dakar Dem Dikk, Oumar Boun Khatab Sylla, ont procédé, jeudi à la pose de la première pierre du futur siège de la société de transport public, a constaté l’APS.
 
Les travaux de ce bâtiment de cinq étages vont durer 12 mois et seront exécutés par l’entreprise Telliman SARL pour un montant d’un milliard 254 millions 871 mille francs CFA.
 
"Dakar Dem Dikk qui est un outil de l’Etat du Sénégal et une entreprise nationale chargée d’assurer le transport des sénégalais doit avoir un siège afin de pouvoir accomplir les missions qui lui sont dévolues", a dit son Directeur général lors de la cérémonie de pose de la première pierre du siège au dépôt des bus de la société de transport, à Ouakam.
 
Selon lui, ce siège sera un élément important de la relance qui est en train de se faire au sein de la société de transport.
 
"Notre ambition, c’est également de construire dans la zone une cité des affaires, avec des bus neufs, un centre de contrôle technique, un centre de formation aux métiers de l’automobile qui transmettra le savoir aux générations futures, ainsi qu’une usine de montage", a déclaré Sylla.
 
Il a rappelé que l’Etat du Sénégal a mis à la disposition de la société plus de 800 bus, "mais les problèmes demeurent au sein de Dakar Dem Dikk".
 
Pour le ministre des Transports terrestres et du désenclavement, Mansour Faye, "il n’est pas dit qu’une entreprise publique doit toujours être excédentaire".
 
"Il va falloir nécessairement essayer de contenir le déficit et ce siège va améliorer le cadre de vie, mais aussi contribuer à la performance de la gouvernance. Il faudra aussi l’étendre au niveau des collaborateurs et travailleurs de DDD", a-t-il fait savoir.
 
La société de transport public est confrontée à des problèmes structurels, a t-il relevé, soulignant qu’une étude-diagnostic va permettre sa restructuration et régler toutes les difficultés qu’elle traverse.
 
"Ceci passera d’abord par l’acquisition de nouveaux bus d’ici l’année prochaine, mais aussi une réorganisation structurelle de DDD, qui va permettre une partie de la mobilité de s’intégrer dans la politique globale de transport menée par les autorités", a-t-il soutenu.


AT/ASB/OID